• Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

La manif du 29 à Arles

Posté par jacques LAUPIES le 29 janvier 2009

p1000300.jpg

Un belle manifestation en rangs serrés à laquelle avient appelé à participer tous les syndicats et même des partis politiques, notamment le Parti Communiste, le nouveau Parti de la Gauche. On notait aussi la présence du Parti Socialiste.

Leur présence était significative dans une manifestation qui par delà les aspects revendicatifs, concernant l’emploi et les salaires, posait la question des responsabilité de la crise et en particulier de son origine essentielle qui est l’utilisation de l’argent à des fins spéculatives et non productives.

La question donc de l’utilisation des richesses produites, de la rémunération prioritaire du travail, source de développement économique, à l’inverse  du capital,  était dans tous les esprits.

Cela interroge sérieusement les partis politiques présents et par delà ceux qui se contentent d’observer, voire de soutenir un pouvoir qui s’incrit dans la logique du système capitaliste.

Cela pose pour les plus conscients le problème de l’Union, d’un front commun entre toutes les forces républicaines du pays. Sans cela point de perspectives à long terme car un mouvement social tel qu’il s’annonce, aussi puissant soit il ne peut espérer que si on lui propose une alternative politique.

Celle-ci est possible sur la base d’un certain nombre d’objectifs de gouvernement capable de renverser la situation. Cela n’est possible que si à l’appui de ce mouvement social les partis, de gauche en particulier, se proposent de les mettre en oeuvre.

Les dérives libérales de dirigeants du Parti socialiste, les réticences de l’extrême gauche (LCR, Lutte ouvrière et autres) à s’engager dans la voie d’un rassemblment majoritaire pour gouverner ne sont pas de nature à répondre aux aspirations  de la population. Le Parti de la Gauche créé par Jean Luc Mélenchon semble vouloir s’inscrire dans une démarche unitaire, au moins en tous cas pour les élections européennes qui vont conduire les français à choisir entre europe libérale et europe sociale. Quant au Parti Communiste qui, depuis belle lurette, déploie des effortss pour le rassemblement à gauche, il ne souffre d’aucune ambiguïté à ce sujet.

Il représente encore dans le pays, aux élections locales, 9 % des voix (troisième force politique) et dispose d’une presse et d’un groupe de députés et de milliers d’élus dans les collectivités territoriales. Son affaiblissement relatif, ne suffit pas au pouvoir en place qui favorise toute initiative pouvant le concurrencer et ainsi voudrait bien le voir disparaitre.

Mais il est un fait sur lequel la droite ne manque pas de s’inquiéter malgré les apparences (« on va continuer les réformes » dixit Sarkosy) :  le ras le bol grandit. Cela ne saurait être sans effet sur les différents courants de la gauche qui sont placés devant une lourde responsabilité : laisser se développer un libéralisme économique (dénomination douce du capitalisme)destructeur et dangereux pour l’avenir de notre pays.

Cela pose à ces derniers l’obligation de s’entendre sur des thèmes que n’ont pas manqué de soulever les organisations syndicales. Le Parti Communiste ne cesse de clamer cela. Cela n’est pas sans effet mais il importe que la jeunesse et les ouvriers en particulier le rejoignent.

A Tarascon il y a un grave danger de liquidation des entreprises et d’ appauvrissement général de l’économie dans cette ville. Comment peut on y mettre un terme sans la mobilation et l’union telle que ce parti la  suggère. Tarascon n’est pas seule dans cette situation. car bien entendu la crise est générale mais, plus que toute autre ville, elle a laissé le champs libre à une droite qui est bien mal placée pour freiner l’hémorragie des emplois.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Tous à la manifestation du 29 janvier !

Posté par jacques LAUPIES le 28 janvier 2009

Le jeudi 29 janvier aura lieu une vaste mobilisation syndicale unitaire. Ce sera l’occasion pour les salariés de montrer leur détermination.

La droite a reculé sur le lycée ; elle est hésitante sur le travail du dimanche. Ce qui est nouveau en cette rentrée, c’est qu’on assiste à une prise de conscience large que la gravité de la crise appelle de nouvelles avancées sociales et démocratiques.

Les organisations syndicales portent la mobilisation pour les salaires, les services publics, l’avenir de la poste, qui sont autant de luttes offensives.
La journée du 29 janvier va donc être une étape extrêmement importante et le PCF va y contribuer, en tant que force politique, dans les manifestations.

 PARTICIPEZ AU DEPART COLLECTIF A TARASCON A 9 H 30 DEVANT LA GARE POUR ALLER MANIFESTER A ARLES A 10 H 30

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Démarche unitaire pour les européennes

Posté par jacques LAUPIES le 25 janvier 2009

Deux délégations du Parti Communiste Français et du Parti de Gauche, conduites respectivement par Marie-George Buffet et Jean-Luc Mélenchon se sont rencontrés au siège du PCF. Il s’agissait de la première rencontre depuis la déclaration commune des deux partis le 18 novembre dernier qui affirmait déjà leur volonté d’impulser aux élection européennes de juin prochain des listes unitaires de toutes les forces de gauche attachées à la construction d’une autre Europe démocratique et sociale.

Les deux partis ont réaffirmé tout d’abord cette volonté. Unir, inlassablement, dans le respect de chaque partenaire, pour construire un « Front de Gauche pour changer d’Europe » tel est l’objectif des deux formations afin que l’ensemble des groupes et forces politiques de gauche susceptibles de participer à ce front puissent y prendre toute leur place. Dans ce cadre, ils ont décidés de démarches conjointes à l’égard des organisations de gauche concernées.

Lors de ces rencontres le Parti Communiste Français et le Parti de Gauche soumettront à la discussion un premier texte permettant de définir les bases de la plate-forme commune pour ces élections et la constitution d’un « Comité de Liaison » permettant à chacun d’être partie prenante à égalité de ce rassemblement.

Les deux formations ont également annoncé la tenue de premiers meetings d’ampleur régionale qui seront pareillement ouvert aux forces et personnalités qui souhaiteront s’associer à cette démarche : Montpellier le 5 février, Marseille le 10 février, Douai le 21 février.

Le principe d’un meeting national à Paris début mars a été arrêté et sera soumis aux différents partenaires. Composition des délégations : Parti de Gauche : Jean-Luc Mélenchon, Eric Coquerel, François Delapierre, Marc Dolez, Pascale Le Neouannic, Corinne Morel-Darleux, Danielle Simonet PCF : Marie-George Buffet, Pierre Laurent, Lydie Besnoit, Jean-Marc Coppola, Olivier Dartigolles et Francis Parny

Parti communiste français et Parti de Gauche Paris, le 23 janvier 2009.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

obama on t’attend

Posté par jacques LAUPIES le 23 janvier 2009

Devant le phénomène Obama qui incontestablement marque une profonde transformation des mentalités aux Etats Unis, il ne faut pas oublier de raisonner en terme de classe, ce qui trop souvent se passe dans nos têtes soumises aux pressions médiatiques. Le lobby militaro industriel américain et le capitalisme en général disposent d’une grande et énorme puissance dont il n’est pas sur que le nouveau Président (fut-il noir) se débarrassera comme cela,  si tant est qu’il en eut envie. L’impérialisme américain qu’il ne faut pas confondre avec le peuple américain contribue au développement des inégalités dans le monde. Même si la sordide prison de Guantanamo disparait, et qui ne peut s’en féliciter, cela ne constitue qu’une goutte d’eau dans l’océan des méfaits de cet impérialisme.

 Communiqué du PCF

Barack Obama est devenu, aujourd’hui, le 44ème Président des Etats-Unis d’amérique.

Aujourd’hui, à Washington, c’est une page de l’histoire du monde qui s’est écrite. Après l’émotion qui a fait frissonner le monde le 4 novembre dernier, cette investiture porte désormais un poids d’une toute autre nature : la responsabilité de ne pas décevoir les attentes de dizaines de millions de personnes qui, américain ou non, ont placé des espoirs en Barack Obama.

Alors que tout semble avoir été dit sur la force du symbole, que les superlatifs paraissent éculées à force de qualifier l’élection du premier Président noir de toute l’histoire des Etats-Unis, sonne désormais l’heure des réalités.

Aux Etats-Unis en 2009, la réalité, c’est une crise économique, sociale et politique sans précédent, c’est un pays engagé dans deux guerres et dont le rôle sur la scène internationale est largement discrédité.

C’est à partir de cette réalité que des millions d’hommes et de femmes aspirent massivement, dans le monde entier, à de profonds changement. Barack obama répondra-t-il à ces attentes ? Il le déclare lui-même aujourd’hui, la priorité de son mandat sera de servir les intérêts des Etats-Unis. On est pourtant en droit d’attendre des ruptures importantes concernant la politique internationale des Etats-Unis, qu’il s’agisse de l’Afrique, du Moyen-Orient, ou même de l’environnement.

Le monde entier a résonné à la seule évocation du mot changement. Aujourd’hui, l’investiture de Barack Obama marque la mise à l’épreuve de la réalité des nombreuses promesses formulée pendant la campagne du Sénateur de l’Illinois. Mais bien au-delà, la puissante aspiration au changement qui s’est exprimée dans le monde comme en France, doit conduire chacun à s’interroger sur les réponses à formuler pour être à la hauteur de cette espérance.

Parti communiste français

Paris, le 20 janvier 2009

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

L’Histoire révisée (Communiqué PCF)

Posté par jacques LAUPIES le 21 janvier 2009

On peut s’interroger sur les motivations du Président Sarkozy de vouloir créer un musée de l’Histoire de France pour « renforcer l’identité nationale ».
On savait que l’Histoire et sa transmission étaient au cœur des préoccupations de la droite : on a découvert le candidat UMP à la Présidentielle vilipendant mai 68, puis le chef de l’Etat nous présentant un front Populaire délesté des luttes et conquêtes sociales. Plus récemment on a assisté à une célébration de Guy Môquet choisissant sciemment la figure du héros national au mépris et détriment du résistant et militant communiste.

Aujourd’hui il semble que Nicolas Sarkozy veuille pousser plus loin son désir de réécriture et d’utilisation de l’Histoire. Jusqu’à nous faire oublier celle du mouvement ouvrier et de la gauche pour mieux nous intégrer à son libéral populisme ? Jusqu’à nous faire accepter un modèle de société « pacifiée » et sans conflits pour mieux contenir toute velléité de rupture à sa politique ?

Il est certain que c’est là l’un de ses objectifs avoué.

A nous de faire de l’héritage des Lumières, de la Révolution Française, comme des résistances et combats pour le progrès social et la démocratie un bien collectif qui demeure et s’accroisse. Le PCF s’engagera dans ce sens.

Marie-Pierre VIEU, Membre du Comité exécutif national du PCF

Paris, le 13 janvier 2009.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

123
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus