Front de gauche à Tarascon : c’est parti

Posté par jacques LAUPIES le 21 mars 2009

p1000418.jpg

De gauche à droite Hélène Lecacheux, André Thomaso, Dolorès Lobo, Jean Marc Coppola 

Le,Front de Gauche a organisé ce vendredi 20 mars sa première réunion publique . Il s’agissait pour ses deux composantes locales de permettre un débat sur le thème : « une autre Europe est possible » et par la même occasion également de faire de cette réunion une véritable rencontre entre tous ceux qui aspirent à répondre aux questions que pose la situation économique sociale et politique.

André Thomaso pour le Parti de gauche a introduit le débat en insistant sur la nécessité de se rassembler sur les valeurs de gauche et de lever les obstacles qui divisent pour ne retenir que ce qui réunit. Dolorès Lobo pour le Parti Communiste local a développé les fondements de la démarche unitaire, retraçant les divers aspects historiques de l’union des différents courants de gauche (réformiste et révolutionnaire) et insisté sur le fait qu’avec l’appui du mouvement social, quand cette union se réalise, des avancées conséquentes sont possibles.

Jean Marc Coppola responsable national du PCF s’est attaché a mettre en évidence l’intérêt d’avoir des élus au Parlement Européen qui porteront les aspirations profondes du peuple français ignorées actuellement au profit des intérêts du capitalisme. Il a notamment exprimé cette idée force qu’il ne faut pas négliger les pouvoirs qu’a ce parlement sur les choix que font les Commissaires Européens désignés par les différents gouvernement à tendance libérale (fut ce de droite, ou social démocrate)

Hélène Lecacheux membre du Bureau National du Parti de Gauche s’est attachée à rappeler les valeurs de la gauche qui prennent tout leur sens dans les traditions d’extension et de défense des services publics qu’il faut répercuter au plan européen. Répondant à un militant du Parti Socialiste qui insistait sur le rôle néfaste des Banques dépositaires du pouvoir, elle devait en fin du débat rappeler très justement comme d’ailleurs l’a fait Jean Marc Coppola à propos de l’Euro que la question essentielle était la maîtrise par les peuples des instruments que sont les banques et de les mettre au service de ceux qui produisent la richesse : les travailleurs et les peuples.

Tour a tour de nombreux intervenants ont posé autant de questions qui traduisent des préoccupations sur lesquelles le Front de Gauche est appelé à se prononcer. Des militants du POI, non encore engagés dans le Front de Gauche on soulevé les méfaits que représente l’intercommunalité, ce qui a suscité des appréciations diverses sur l’opportunité de sa mise en œuvre. Alain Pagliano du PG indiquant notamment que parfois des regroupements se justifient quand les communes sont de dimension et de moyens réduits. Le combat contre l’intercommunalitét être le souci essentiel du POI LOCAL avec la nécessité de solutionner la pratique sans retenue, par le patronat, des licenciements. questions qui ne semblent pas le moins du monde être en contradiction avec les propositions du Front de Gauche.

Guy Chapoulie Conseiller Municipal a soulevé comme d’autres la question de l’emploi, Yves Yague du PG en appelant à la mobilisation et au renforcement du Front de Gauche, Jean René Soler quant à lui s’est efforcé de mettre en évidence que l’on ne pouvait considérer de gauche ceux qui sous ce couvert sont ralliés au libéralisme, évoquant ainsi les position social libérale du PS, Daniel Roux du PCF évoquant la nécessité de l’Union et du rassemblement sous des formes appropriées

D’autres personnes, que je m’excuse de ne pouvoir toutes citer, ont apporté leur contribution au débats faisant apparaître une volonté commune qui n’est pas sans se heurter au silence que lui infligeront les médias sous contrôle du pouvoir et de l‘argent. L’une d’elle notamment insistant sur les problèmes de communication et valorisant l’utilisation de la radio et de la diffusion d’écrits/

 

Nous avons retenu de cette réunion un immense besoin de débattre, de mieux se connaître et sans doute cette première initiative du Front de Gauche devra être suivie de bien d’autres sur des thèmes appropriés. Une chose est certaine et partagée par tous : les français comme tous les européens ont besoin de perspectives politiques claires répondant à leurs inquiétudes

Nous n’avons pas là, la possibilité de relater ni de traduire correctement tout ce qui s’est dit. Nous pensons qu’il est important que le Front de Gauche se renforce et pour nous, composante communiste, cela passe par le renforcement de notre Parti. Jeunes, actifs et retraités doivent s’y retrouver pour y trouver les éléments d’analyses indispensables pour définir des objectifs et des stratégies politiques au sens noble du terme et ainsi contribuer à cette exigence qu’est le rassemblement contre un pouvoir qui n’hésite pas à exhiber sa nature au service exclusif du patronat et de la finance.

 

Jacques LAUPIES

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus