Manif

Posté par jacques LAUPIES le 24 mars 2010

« On est dans une bonne dynamique »
Dans la manifestation d’Île-de-France, les revendications sur les salaires, l’emploi et la retraite cimentent l’union des syndicalistes. Reportage
Bilan et enseignement de la journée de mobilisation.
Une analyse à lire dans l’Humanité de mercredi 24 mars

« On est dans une bonne dynamique », se réjouit Nadine Prigent, secrétaire confédérale de la CGT. Hier, 60 000 manifestants ont battu le macadam parisien entre République et Nation, via la Bastille. Deux jours après la défaite électorale de la droite aux régionales, « on n’attend pas un changement de ministre mais un changement de politique », commente Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU. Salariés du secteur public et privé se mélangent, avec un très gros cortège de la CGT. Beaucoup d’enseignants aussi, qui ont les suppressions de postes dans le collimateur. Dans ce cortège coloré et combatif, les professionnels de la santé, et notamment les hospitaliers de l’AP-HP, sont en nombre mais on croise aussi les greffiers de justice ou les sans-papiers. Les revendications se bousculent, les mots d’ordre se font parfois acerbes. « Orange m’a tuer » clament les mannequins portés par les salariés des centres d’appels de Teleperformance qui lutte pour l’emploi.

Salaires et emploi, les deux revendications marchent la main dans la main. « Ça ne s’oppose plus dans la tête des travailleurs », se réjouit Bernard Devert, un des responsables de la métallurgie CGT. François, de PSA Aulnay, confirme : « On est revenu à 800 intérimaires à PSA Aulnay. S’ils ne sont pas là, les chaînes s’arrêtent. Alors pourquoi ne pas les embaucher ? » Et salaires et emploi vont de pair avec la retraite. « Il y a un ras-le-bol général, explique Annick Coupé, porte-parole de l’union syndicale Solidaires. Derrière l’emploi, les salaires et la retraite est posée la question de la répartition des richesses. »

C’est peut-être là ou on pense le moins retrouver la question des retraites qu’elle vient avec le plus de force. « Si on laisse faire, dit Alyette, badgée CFDT, s’en est fini du système solidaire de la répartition. » « Si le gouvernement s’attaque à ça, il y aura une très forte mobilisation, car c’est un problème identitaire pour les syndicats », renchérit Pierre, retraité CFDT. Patrick, de la CGC, regrette l’absence de son syndicat. Du coup, il défile avec l’Unsa. « Tôt ou tard, on se retrouvera ensemble », prédit-il. En tout cas, il est persuadé que, pour la bataille sur la retraite, « tous les syndicats seront ensemble et la CGC en sera ».

Olivier Mayer

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Et ils recommencent leur cinéma…

Posté par jacques LAUPIES le 22 mars 2010

Nos éminents journalistes spécialisés en politique et autres politologues de tous poils se régalent toujours au lendemain des élections. Ils viennent nous servir avec leur apparente sagesse ou parfois désinvolture leur analyse du dernier et récent scrutin concernant les élections régionales. Certes malgré l’ironie que peut nous inspirer le comportement de ces « élites » qui hantent les couloirs de la télévision ou de la presse écrite il y a toujours un enseignement à tirer de leur délirante fixation  que l’on peut qualifier de « politicienne ». 

Le premier, qui crève les yeux c’est que ces braves gens veulent placer le débats avant tout dans la perspective des élections présidentielles et spéculant sur les possibles hommes ou femmes providentiels qui demain vont nous sortir du pétrin dans lequel la plupart d’entre eux ont contribué à nous mettre.

Le second est d’occulter le fait que les abstentionnistes autant que ceux qui ont désavoué  le gouvernement l’ont fait parce que mécontents d’une politique qui en fait ne recueille que l’approbation de un électeur et demi sur dix. Et encore cela resterait à démontrer car certains d’entre les fidèles de l’UMP ont certainement des réserves à émettre à ce sujet.

Car enfin qui nous parle de retraites préservées et décentes, de salaires revalorisés, de sécu financée comme il se doit, de banques contrôlées pour éviter les évasions de capitaux par le canal de la financiarisation de l économie, etc. Sourdine sur les profits exorbitants de nos multinationales (voir La santé du CAC 40) Sourdine sur la remise en cause de la démocratie communale et départementale avec la réforme des collectivités territoriales.

Sur les solutions possibles à apporter au désastre provoqué par un gouvernement qui est le pur représentant d’une bourgeoisie toujours aussi attachée à ses profits et qui n’a que faire d’une pauvreté grandissante : rien ou très peu ne sort de la bouche de ces intellectuels propagandistes  champions en pratique d’auto censure.

Principal souci ?  Qui de Strauss Khan, de Ségolène Royal ou de Martine Aubry (bizarrement les autres prétendants sont un peu oubliés) sera l’heureux candidat. La dernière citée un peu taquinée par un Frêche « rafraichi » par son résultat positif envers et contre tous et qui laisse planer l’idée d’un autre rassemblement, cher entre autre à ses alliés communistes locaux dans cette élection (dont un certain Gayssot ce qui ne semble émouvoir personne). Rien sur le résultat du Front de Gauche en Limousin ou encore sur la défaillance socialiste à l’Ile de la Réunion

Mais il est vrai que nos commentateurs  ont tendance à oublier tout ce qui est communiste hormis peut être ce qui dans le monde (à défaut de le trouver en France) a, de manière brutale, il est vrai condamnable, appliqué la notion de dictature du Prolétariat, 

A tel point qu’ils ne savent plus qui du Front de Gauche ou du PCF qui en est sa composante essentielle doit être félicité de l’avancée de ce rassemblement. Un peu gênés les bougres, sans l’oreillette des stratèges de la classe dominante, ils gardent le cap : fabriquer l’opinion pour imposer des primaires véritable « court-circuitage » de la démocratie.

Rien que cela donne envie de crier haut et fort qu’on doit renforcer le courant communiste dans notre pays. Comment ? En s’adressant à la jeunesse, grande absente de la lutte politique et qui cependant n’a d’avenir qu’en s’engageant là, et pas ailleurs ! Car la gauche victorieuse de ce scrutin en a besoin !

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Posté par jacques LAUPIES le 20 mars 2010

http://www.dailymotion.com/video/xckvss

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

union pour agir

Posté par jacques LAUPIES le 20 mars 2010

http://www.dailymotion.com/video/xckvss

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Action Union pour Action

Posté par jacques LAUPIES le 19 mars 2010

http://www.dailymotion.com/video/xcmkkt

 

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

123
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus