• Visiteurs

    Il y a 9 visiteurs en ligne
  • Méta

  • Oeuvre de Rodin

    Oeuvre de Rodin

  • mars 2015
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Dali

    Dali

  • Ian Brossat Chef de file des communistes

    Européennes

    Le nouveau monde :
    D'un coté, on prétend "responsabiliser" les gens modestes en augmentant le prix du #carburant.
    De l'autre, on déresponsabilise les riches en baissant leurs impôts sans rien leur demander en échange.
    Moins tu as, plus tu donnes.
    Plus tu as, moins tu donnes.

  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 10 mars 2015

Tiers payant : une absolue nécessité pour toute la population

Posté par jacques LAUPIES le 10 mars 2015

 

 

Faire chaque jour un modeste commentaire d’un évènement, à partir d’un article avec lequel généralement je suis d’accord sur le fond, est souvent pour moi l’occasion de faire part d’une appréciation personnelle et parfois nuancée.

Mais c’est aussi l’occasion de rappeler une expérience par rapport aux propos tenus par les médias pour étayer précisément cette appréciation.

Aujourd’hui il les deux sujets évoqués : la généralisation du tiers payant, refusée par des médecins (pas tous) et certainement pas toujours pour le même motif et les disfonctionnement du système de protection sociale des travailleurs indépendants.

Concernant le tiers-payant je suis de ceux qui durant toute une vie de militance mutualiste en ont réclamé la généralisation et ont effectivement contribué à ce qu’il soit étendu autant que pouvait se faire dans le contexte des années soixante dix et quatre vingt.

Mais là n’est pas la question. Nous sommes confrontés trente ans après à une multiplication du nombre de chômeurs et plus généralement de personnes placées   véritablement en situation de pauvreté.

Je ne comprends pas pourquoi des médecins ou autres praticiens OSENT prétendre que payer est un acte de responsabilité, comparant un malade à la personne qui va acheter ses provisions dans un super marché et qui arrivé à la caisse ne paierait pas.

Il est évident, et les médecins le savent bien pour y être confrontés chaque jour, que la maladie mal soignée, le recours à leur intervention par une simple consultation,  est pour une personne a faibles ressources  un réel problème sur le plan financier.

Quant aux catégories mieux pourvues en quoi devraient-elles être exclues du système ? Ce système doit-être universalisé et s’il pose, lui comme tant d’autres réformes progressistes à faire, la question du coût de la gestion, celle-ci doit reposer sur la contribution de chacun en fonction de ses revenus. La cotisation à la sécurité sociale est faite pour cela. Patrons comme salariés doivent s’adapter !

Les médecins sont faits pour soigner mais il faut aussi qu’ils assument leur choix libéral pour ceux qui exercent en tant que tels et en finir avec les dépassements d’honoraires qui sont ni plus ni moins qu’une spéculation camouflée dans la profession.

Je reviendrai plus tard sur la protection sociale des indépendants et sur le RSI dont j’ai pu expérimenter les pratiques aberrantes en tant que gérant de SARL bénévole, comme j’ai pu être administrateur de Mutuelle et d’Association au même titre.

Le tiers payant sera généralisé en  2017

Eugénie barbezat avec AFP
Lundi, 9 Mars, 2015
Humanite.fr

 

Tiers payant : une absolue nécessité pour toute la population dans POLITIQUE vitale

AFP
La dispense d’avance de frais (tiers payant) lors d’une consultation dans un cabinet médical sera bien généralisée « à tous les Français » d’ici à 2017, a assuré lundi la ministre de la Santé, précisant qu’une « garantie de paiement » pour les médecins sera inscrite dans la loi

Une semaine avant l’examen du projet de loi santé à l’Assemblée nationale, la ministre a tenu une conférence de presse pour présenter le texte. Il s’agissait aussi d’exposer les arbitrages décidés après la remise en cause, par des collectifs de médecins en colère, des conclusions des groupes de travail sollicités pour préparer le texte.

« Le tiers payant sera étendu à l’ensemble des Français parce que c’est juste, parce que c’est une mesure de progrès, parce que ça favorise l’accès aux soins », a-t-elle défendu. Je suis absolument convaincue que le tiers payant s’imposera comme une évidence », a-t-elle ajouté, alors que le monde médical s’oppose à la généralisation de ce dispositif, craignant de se retrouver pour les remboursements à la solde de l’assurance maladie et des centaines de complémentaires santé.

Afin de rassurer les médecins, qui prévoient de manifester le 15 mars pour dire leur opposition au texte, la ministre a annoncé lundi qu’une « garantie de paiement » serait inscrite dans la loi.

« Le paiement pour les feuilles de soins devra être effectué dans un délai de sept jours. Si ce délai est dépassé l’assurance maladie devra payer des pénalités au médecin », a-t-elle précisé. « Le tiers payant n’entraînera aucune charge supplémentaire pour les médecins », a-t-elle assuré.

Actuellement, le tiers payant est réservé aux bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et de l’aide médicale d’Etat (AME). En juillet 2015, il doit s’étendre à ceux de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé.

Depuis la présentation du texte en octobre, la ministre promet aux professionnels un dispositif simple. Le mois dernier, François Hollande enfonçait le clou, faisant de la simplicité du tiers payant généralisé la condition sine qua non à sa mise en oeuvre.La ministre a réitéré ce point lundi: « L’assurance maladie et les organismes complémentaires devront proposer un dispositif coordonné fiable et simple » en 2017.

Puis bénéficier du tiers payant chez le médecin sera possible pour tous les assurés sociaux à partir du 1er janvier 2017. Les médecins auront alors « du temps pour s’appropier le dispositif » avant que le tiers payant ne devienne « un droit pour tous les Français ».

Pour rassurer les médecins, opposés à cette mesure phare de la loi santé, la ministre a en outre promis qu’une « garantie de paiement » serait inscrite dans le texte: « Le paiement pour les feuilles de soins devra être effectué dans un delai de sept jours, si ce délai est dépassé l’assurance maladie devra payer des pénalités au médecin ».

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus