• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 24 août 2016

Pierre Laurent dénonce « l’overdose médiatique » autour de la candidature de Nicolas Sarkozy Mardi, 23 Août, 2016

Posté par jacques LAUPIES le 24 août 2016

Humanite.fr
Le secrétaire national du Parti communiste (PCF) Pierre Laurent a dénonce ce matin sur iTélé « l’overdose médiatique » autour de l’annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy, dont les propositions sont « très graves ».
« Ce qui me choque depuis hier, c’est l’overdose médiatique à laquelle on assiste. Il n’y a aucune surprise dans son annonce, ça fait deux ans que l’on sait qu’il va être candidat à l’élection présidentielle », a réagi ce matin, Pierre Laurent sur iTELE.
« On parle assez peu de ses propositions qui en grande partie sont très graves» , a poursuivi le secrétaire national du PCF. « Nicolas Sarkozy propose visiblement dans son livre de multiplier par deux le CICE (crédit d’impôt compétitivité emploi). On a déjà donné 40 mds aux entreprises sans aucun résultat et Nicolas Sarkozy propose d’en donner 34 mds de plus. Pourquoi ? Pour rien en matière d’emploi ».
L’ancien président « propose de supprimer l’ISF. Il y a les producteurs de lait qui sont en lutte en ce moment contre Lactalis. Le PDG de Lactalis fait partie du hit parade des fortunes françaises. Et bien Nicolas Sarkozy propose que cet homme-là ne paie plus d’impôt sur la fortune, alors que les producteurs de lait demandent qu’on paie leur travail à juste prix », a dénoncé Pierre Laurent.
La suspension, prônée par M. Sarkozy, du regroupement familial en attendant la signature d’un « nouveau Schengen », « c’est une mesure qui est contraire au droit international. Le regroupement familial, la possibilité pour les enfants de vivre avec leurs parents, c’est un droit reconnu par le droit international. C’est donc une mesure totalement régressive », a jugé le sénateur de Paris. Donc M. Sarkozy n’a pas changé ? « Il s’est plutôt aggravé » a insisté Pierre Laurent.
 

Pierre Laurent: « François Hollande ne rassemble… par ITELE

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Prenez aux Césars ce qui nous appartient…

Posté par jacques LAUPIES le 24 août 2016

Que dire de ces compatriotes qui passent leur temps à se plaindre, avec cette croyance largement répandue, qu’ils sont victimes de ces profiteurs qui traversent les mers pour venir travailler chez nous et qui s’agglutinent dans des « jungles » en attendant de trouver un passage pour rejoindre nos chers voisins anglais.

Que les possédants de la planète leur piquent des milliards, avec lesquels on pourrait en finir avec la fin de la faim dans le monde et dont une seule minuscule petite goutte suffirait à rendre heureux enfants, femmes et hommes condamnés à survivre dans la boue  de campements de fortune ou dans la misère au fin fond de l’Afrique, objet de toutes les convoitises des bourgeoisies du monde et de leur propre bourgeoisie, cela ne les émeut pas !

Ceux qui depuis des décades gouvernent la France impunément, délestés de l’opposition seul grand parti  qui les conduisait à modérer parfois leurs ardeurs réactionnaires, savent pourtant ce qu’il en est. Ils préfèrent le silence à l’indignation sachant qu’il en faudrait peu pour que leurs ouailles et leurs prêtres (disons électeurs et élus) aient un peu plus le sens de l’intérêt public et se laissent entrainer dans cette égalité, élément premier de la triade, trop souvent oublié si ce n’est pour quelque parade de circonstance.

Il n’y a qu’un pouvoir pour les détrôner c’est celui des peuples en colère à condition qu’il s’exerce au bon endroit, au bon moment et dans la durée ce qui implique un bon ciblage des coupables, le passage à l’action quand se rassemblent les consciences et que nait une nouvelle démocratie. Une démocratie vraie condition de garantie contre les récidives ou la naissance de nouveaux coupables s’auréolant de la révolution populaire pour revenir à d’autres errements.

Chemin difficile et plein d’embûches à ôter mais incontournable  ! « Il faut prendre à César ce qui ne lui appartient pas » (Paul Eluard)

 

L’Aquarius, un navire chargé d’humanité

Émilien Urbach
Mardi, 23 Août, 2016
Prenez aux Césars ce qui nous appartient... dans POLITIQUE

Ce week-end, le bateau de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières, financé grâce au dons des citoyens européens, a participé au sauvetage de plus de 1 200 exilés en détresse sur des embarcations de fortune. L’Humanité était à bord.

Abonnez-vous

Ce contenu est réservé aux abonnés à l’Humanité Digitale.

 

La France, médaille de bronze de la finance

Clotilde Mathieu
Lundi, 22 Août, 2016
Humanite.fr
En 2016, les actionnaires devraient se partager quelque 1 028 milliards d’euros, soit la moitié de la richesse produite dans l’Hexagone. Championne d’Europe, la France se distingue.
Nausée matinale, après la publication des dividendes versés dans le monde au cours du deuxième trimestre de cette année. Selon Henderson Global Investors, les actionnaires des 1 200 plus grosses entreprises du monde se sont partagés entre avril et juin 372 milliards d’euros. 8,6 milliards de plus qu’au deuxième trimestre 2015 (+ 2,3 %). Si bien que l’année en cours devrait rapporter au total quelque 1 028 milliards d’euros de dividendes partout dans le monde, soit près de la moitié des richesses produites en France. Un chiffre toutefois décevant pour ce cabinet, qui tablait sur des dividendes atteignant 1 046 milliards d’euros en 2016. Pourtant, aucune Pamela Anderson à l’horizon pour dénoncer le gavage.
Les actionnaires se goinfrent en toute impunité. Infâme quant on sait que 239 milliards d’euros par an d’investissement pendant les quinze prochaines années permettrait d’éliminer la faim dans le monde d’ici à 2030, dixit l’organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), et qu’en 2015, 700 millions de personnes vivaient avec moins de 1,70 euro par jour. Dans son rapport publié en début d’année, l’ONG Oxfam démontrait que seules 62 personnes détiennent autant que la moitié de la population, alors qu’en 2010 ils étaient 388. De telle sorte que la moitié la plus pauvre a bénéficié de moins d’1% de l’augmentation totale des richesses mondiales depuis 2000.
 
Et, une fois n’est pas coutume, c’est en Europe que les actionnaires se goinfrent le plus avec 124,1 milliards d’euros accumulés en seulement trois mois, en hausse 4,1 % par rapport au deuxième trimestre 2015. Un pays se distingue particulièrement, celui où la finance n’a plus rien à craindre : les dividendes français « ont augmenté de 11,2 %, pour atteindre 40 milliards de dollars (35 milliards d’euros – NDLR), un résultat que seuls les Pays-Bas et la Corée du Sud ont réussi à surpasser, même si la contribution de ces derniers au total général mondial a toutefois été bien inférieure à celle de la France », affirme Henderson Global Investors.

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus