• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 30 août 2016

Ne pas aller au rassemblement est suicidaire. Comment ? Voici une suggestion probablement largement partagée…

Posté par jacques LAUPIES le 30 août 2016

Ne pas aller au rassemblement est suicidaire. Comment ? Voici une suggestion probablement largement partagée... dans POLITIQUE CrCrKt3WcAAbBA1

La question est clairement posée et les français, particulièrement attachés aux « valeurs » de gauche doivent s’en emparer.

Quant aux leaders politiques concernés ils doivent faire preuve d’une responsabilité qui ne peut échapper à l’élaboration d’un programme commun (baptisé plate-forme par le PCF et d’autres partenaires) qui devra déboucher sur un choix de candidat lequel ne pourra échapper à mon sens à une consultation primaire.

Sans cela pas d’autre issue pour le PCF, avec les risques que cela semble présenter et pour ce parti,  et bien entendu pour notre peuple, que de présenter un candidat en ordre dispersé avec d’autres émanant d’autres forces politiques.

Avancer cette dernière idée parait pour beaucoup d’entre nous prématuré. Mais si une réflexion politique devait reposer sur des choses non dites, où irions nous ?

Evoquer des hypothèses sans les porter à la connaissance des électeurs et en particulier ce ceux qui veulent renoncer à ce droit en s’abstenant  est, en l’état, extrêmement dangereux car cela dispenserait les français d’un élément de réflexion et donnerait du crédit à ceux qui tout en se déclarant opposé à l’élection du Président au suffrage universel s’inscrivent dans sa préparation en utilisant toute la perversité  du système !

J’ai pu considérer que les primaires étaient un élément de négation du rôle des partis dans la mesure ou il incombe à ces derniers, force de réflexion, de proposition et d’action de faire ce que le citoyen lambda, isolé et soumis aux pressions médiatiques, donc à l’idéologie dominante, ne peut toujours valablement accomplir, sauf à avoir un parcours intellectuel bien armé.

A l’écoute ce que j’ai pu entendre notamment  lors de cette dernière université d’été du PCF, force est de faire un constat : la situation exige de créer dans le pays une véritable force de gauche rassemblant des courants de pensée d’accord sur l’essentiel pour définir des axes politiques pour de véritables transformations sociales (cela d’ailleurs est conforme au décisions du 37ème Congrès)

Là où il y a désaccord il suffirait de s’en remettre à un débat démocratique ultérieur suffisamment ample pour  permettre,  en définitive, au peuple de prendre la décisions finale (avec le référendum notamment)

En attendant pour aborder avec une chance de succès l’élection présidentielle, une fois établie et adoptée la plateforme commune, une élection pourrait permettre  de choisir parmi les candidats des différents partis, ou courants de pensée, concernés, le candidats jugé le mieux placé ?  

Chaque force politique étant en droit d’avoir son candidat pour ne pas réduire la nécessité pour chacun d’eux de mener la bataille  en mettant en évidence ses capacités pour prétendre être choisi. Ainsi pas de frustration pour personne et l’efficacité derrière !

Ainsi pourrait-on, avec des garanties contre toute spéculation de candidature isolée prolonger et amplifier  la démarche entreprise avec le Front de Gauche. Ce n’est pas la un processus facile à réaliser mais probablement le seul qui puisse donner à la gauche (la vraie) une possibilité concrète de victoire.

 

 

 

Encore dispersée, la gauche retrouve des couleurs

Lundi, 29 Août, 2016
L’Humanité

gauche2.png

 dans POLITIQUE

Photos AFP

Communistes, verts, socialistes critiques et soutiens de Jean-luc mélenchon ont fait leur rentrée.

Du jamais-vu à La Rochelle depuis vingt-trois ans. Pour ce dernier week-end du mois d’août, aucun convoi de ministres ou de députés maires n’est venu troubler la quiétude du port. À Nantes non plus, où ils avaient été un temps annoncés, le château d’Anne n’a rien vu venir. La direction du PS ayant annulé son raout annuel pour un plus petit, passé quasi inaperçu à Paris, ce n’est pas Manuel Valls qui a occupé le haut de l’affiche à gauche en dépit de ses efforts, mais les voix multiples des opposants à sa politique, couvrant toute la palette du rouge au rose et au vert. Une éclipse du social-libéralisme bienvenue, dont les semaines à venir diront si elle était ou non momentanée.

C’est tout l’enjeu qui se pose aux militants des différentes sensibilités réunis ce week-end en France, en ordre encore dispersé. « Il est temps de décider de construire un chemin commun, c’est encore possible », les a invités Pierre Laurent, samedi, depuis Angers, devant 800 communistes. Le secrétaire national du PCF a demandé aux candidats « déclarés ou potentiels » à la présidentielle de « ne pas brader la grande ambition collective de changer les choses (…) (pour de) moins grandes ambitions, personnelles ou partisanes ». C’est aussi ce que réclament à leur façon les hommes et femmes croisés à Malo-les-Bains pour la sortie à la mer des communistes du Nord. Lire la suite ici demain

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus