• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 5 avril 2017

Un débat télévisé considéré à l’avantage de MELENCHON

Posté par jacques LAUPIES le 5 avril 2017

DSC_0619 (1)

 

J’ai suivi très attentivement le débat télévisé comme des millions de français sans doute.

D’après les sondages Jean Luc Mélenchon s’en sort particulièrement bien ! Cela confirme la nette progression annoncée par les sondages mais plus généralement cette  évolution se retrouve sur le terrain.

Nous avons pressenti cela ce mardi matin sur le marché en distribuant du PCF sur les atteintes dont est victime le service public.

Nos seulement nous avons pu dialoguer avec des électeurs communistes engagés dans la défense de la candidature Mélenchon, avec des électeurs socialistes décidés à voter pour lui, mais parfois des électeurs de droite qui sont venus nous dire qu’ils allaient lui apporter leur suffrage.

Et cerise sur la gâteau, j’ai vu des automobilistes s’arrêter et me faire part de leur soutien lorsque le collais des affiches dans l’après midi, affiches du PCF appelant à voter pour le candidat de la France Insoumise

Le tout scellé par un ami qui m’a indiqué, un peu hâtivement selon moi,  que dans des « milieux autorisés » la perspective d’un affrontement Marine Le Pen – Mélenchon était sérieusement envisagée. Bien que cette perspective puisse être envisagée il ne faut tout de même pas trop prendre argent comptant les manœuvres que cela peut cacher et ne pas se laisser entrainer à  une béate satisfaction.

Long encore est le chemin pour que le candidat que nous soutenons se hisse vers une position déterminante pour être élu et s’impose à nous beaucoup de travail de conviction et beaucoup de persévérance.

L’initiative  de BFMTV a été relativement marqué par une réussite car pour qui s’est efforcé de bien observer et entendre les différences ont été mise en évidence. A tel point que certains commentateurs de cette chaîne n’ont pu s’empêcher de constater le succès de Mélenchon et parfois de tenter des commentaires qui en disaient long sur leur hostilité à son égard, opposant à la réussite de la forme, l’insuffisance du fond !

Piètre critique qui manifeste du parti pris (notamment en faveur de Macron) de certains éléments commentateurs de BFMTV

 

Un débat télévisé considéré à l'avantage de MELENCHON dans POLITIQUE

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Un label est ce qu’on en fait, pas nécessairement ce qu’il symbolise !

Posté par jacques LAUPIES le 5 avril 2017

Un slogan, un label, ne prennent de signification que par les idées et l’action de ceux ou de celui qui l’utilise. Si coller à son parti, à son idéal une étiquette plaçait l’auteur de cet acte en conformité avec le logo qu’il se donne cela se saurait. La flamme bleu blanc rouge du Fn, le qualificatif Républicain du parti LR, la rose (même lorsqu’elle est rouge) du PS, atteste d’un certaine tricherie pour ne pas dire une imposture.

Je veux bien admettre que les groupements, les partis aient besoin de brandir des signes de reconnaissance, des drapeaux, mais ne soyons pas dupes de ceux qui s’en servent abusivement, mettent des couleurs qui appartiennent au peuple tout entier, à des classes exploitées qui souffrent, chantent à tout va des Marseillaises !

Concernant le phi dont se parent les insoumis il a une originalité certes mais il est encore trop tôt pour en faire un symbole durable. Il faut lui donner une consistance que seule l’action qui sera conduite demain pourra permettre.

 

Et le "phi" se fit populaire... (Capture d'écran - Paris, Marche pour la 6e République, le 18 mars dernier)

Et le « phi » se fit populaire… (Capture d’écran – Paris, Marche pour la 6e République, le 18 mars dernier)

Le symbole « phi » qui accompagne la campagne de Jean-Luc Mélenchon n’en finit plus de fleurir sur les réseaux sociaux.

Le symbole « Phi », fleuron de la campagne de Jean-Luc Mélenchon et de sa France insoumise a fait ses premières apparitions en public dans les manifestations contre la loi El-Khomri  à l’automne dernier. A moins de trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle, le « phi » en éclot par milliers dans les rues, sur les affiches. Et des internautes de plus en plus nombreux l’utilisent en guise de photo de profil sur les réseaux sociaux.

Lors du meeting de dimanche à Châteauroux, Jean-Luc Mélenchon a rappelé que cette trouvaille est d’abord à attribuer à son porte-parole, Alexis Corbière. Son idée fut avancée dans une réunion de cogitation. Le 16 octobre 2016, lors de la Convention nationale des insoumis à Saint-André-Lez-Lille, le candidat présentait ce logo aux premiers militants : « Cette France insoumise, FI, nous la disons en grec, Phi, par affection pour ceux qui nous ont appris la démocratie. » Vint ensuite l’étape du design (forme, couleurs…) par l’équipe du Studio Streetpress.  .

Outre les initiales du mouvement, la lettre caractérise le nombre d’or, symbole d’équilibre et d’harmonie. Regardez bien la chose et vous y devinerez aussi un bonhomme au poing levé. Tournez la forme à 90° et vous tomberez sur un 6. Pas mal, pour qui veut populariser l’idée d’une 6e République !

Symbole trop intello ? « Arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles ! »

Il est parfois encore fait le reproche au candidat Mélenchon d’utiliser un symbole trop intello… Et la réponse ne se fait jamais attendre. Comme dimanche dernier sur Twitter où Jean-Luc Mélenchon a dégainé : « On me dit que le phi est trop intellectuel comme symbole. Arrêtez de prendre les gens pour des imbéciles ! »

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus