Cons, sauvages et ignobles

Posté par jacques LAUPIES le 16 avril 2017

chaton 1 et 2

Les deux garçons

 

Il est insupportable d’assister encore, de par le monde, à l’intolérance de ces abrutis pour qui n’ont, pour ceux qui ont une sexualité dite différente et de plus minoritaire, que mépris et haine. S’il est un domaine ou l’évolution de notre espèce fait qu’elle a des comportements multiples et divers qui remontent du fond des temps et dont notre socialisation  accélère sans doute les pratiques variées c’est probablement celui de la sexualité.

Hélas en ce domaine les progrès des sciences humaines et sociales ne sont pas toujours suivis par les règles de vie correspondantes qui sont encore embourbées dans des considérations morales, inculquées sous la pression  des obscurantismes de toutes sortes, religieux sans doute, mais aussi attachées à l’ignorance et à la peur ! Ce qui d’ailleurs dans tous les cas n’est pas étranger à la réalité des rapports sociaux d’exploitation et parfois même vient conforter ceux-ci !

Les premières victimes de cela, pour les champions de l’hétérosexualité « absolue », sont souvent les femmes. Mais comme on le dit à propos des peuples ou pour les classes sociales, celui qui exploite l’autre ne peut être libre. Il s’auto mutile !

Combien de tabous sexuels enferment dans la névrose ou des sublimations de diversion ? Et comme les puissants – mais pas seulement eux – ont la faculté de faire le contraire de ce qu’ils énoncent parfois, combien d’hypocrisies, de tromperies, de mensonges cela génère t il et pourrit des vies  ?

Je laisse le soin à chacun d’y réfléchir et le cas échéant à mettre en cause ses préjugés !

 

 

Mettre fin immédiatement aux persécutions anti-LGBT en Tchétchénie

 

Différentes sources de presse ont révélé ces derniers jours que la Tchétchénie de Ramzan Kadyrov était le théâtre de graves persécutions anti-LGBT : enfermements arbitraires, camps de détention, tortures, parfois jusqu’à la mort. Le porte-parole du gouvernement tchétchène a déclaré récemment : « Si jamais il y avait de telles personnes en Tchétchénie, les organes de maintien de l’ordre n’auraient aucun problème avec eux car leurs parents les auraient envoyés là d’où l’on ne revient pas ».

Le PCF condamne fermement ces actes barbares et s’inquiète vivement de l’essor de l’autoritarisme le plus brutal et des attaques contre l’égalité des citoyens.

Le PCF se joint aux organisations de défense des droits humains pour demander l’ouverture d’urgence d’une enquête. Le régime de Kadyrov est une longue litanie d’attaques violentes, au propre comme au figuré, contre les défenseurs de l’égalité des droits pour toutes et tous. Kadyrov a instauré un régime d’exception en Tchétchénie, qu’il considère comme sa propriété privée, à l’encontre des droits humains les plus élémentaires dont le respect est d’ailleurs rappelé dans la constitution de la Fédération de Russie.

Ces politiques de persécution doivent immédiatement cesser. Le PCF réaffirme sa solidarité avec les victimes de discrimination et de persécution pour leur orientation sexuelle où qu’elles se trouvent, et avec les militants des droits humains également victimes de répression. La Fédération de Russie, dont la Tchétchénie fait partie, est signataire de la Charte des Nations unies et de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Les principes qui y sont édictés doivent être respectés partout.

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus