• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 21 avril 2017

Rétrospective de l’actualité de la semaine

Posté par jacques LAUPIES le 21 avril 2017

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Déclaration de Pierre Laurent

Posté par jacques LAUPIES le 21 avril 2017

 

Attentat terroriste: Le Peuple de France ne doit pas se laisser entraîner dans la haine et le repli

 

L’attentat terroriste sur les Champs Élysées est un acte grave, inqualifiable. Au nom du Parti communiste français, je veux rendre hommage au sang-froid des policiers. Nous avons une pensée émue pour toutes les victimes. Nous nous inclinons respectueusement sur la dépouille du policier mort parce que policier. Nous présentons à sa famille, ses proches, ses collègues nos sincères condoléances.

Les communistes français s’associeront à tous les hommages qui lui seront rendus à travers le pays. Ils assurent de leur soutien les forces de sécurité appelées à garantir le bon déroulement du vote démocratique des français.

Le peuple de France ne doit pas se laisser entraîner dans la haine et le repli. En votant massivement dimanche, nous ferons acte de résistance contre la barbarie.

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Jean-Luc Mélenchon, possible Président demain

Posté par jacques LAUPIES le 21 avril 2017

Image de prévisualisation YouTube

Sans doute incongrue il y a quelques semaines, la question commence à se poser. Que ferait Jean-Luc Mélenchon s’il était élu à l’Élysée ? Malgré les tentatives de le faire passer pour un dangereux extrémiste aux liens douteux, le candidat propose un projet humaniste qui plaît de plus en plus.

Et si Jean-Luc Mélenchon était la surprise de cette élection ? Pour le candidat de la France insoumise, soutenu par le PCF, tous les voyants sont au vert. D’abord, les sondages, qui évaluent autant qu’ils influencent la campagne, lui sont favorables. Depuis le 18 mars, date du rassemblement à la place de la République (Paris) qui avait attiré plus de 100 000 personnes, suivi du débat réussi, il est passé de 10% à 12% puis à environ 15% et frôle à ce jour les 20 % des intentions de vote.

 

 48% des électeurs de gauche considèrent désormais qu’il «incarne le mieux les valeurs de la gauche », contre 32% à Benoît Hamon et 18% à Macron (2).

Outre les sondages, la dynamique de campagne se mesure également dans les salles remplies par Jean-Luc Mélenchon

La possibilité d’une politique d’égalité remet l’homme au centre et la finance à sa place

Toujours est-il que cela ne plaît pas à tout le monde. Déjà au mois de janvier, Jean-Luc Mélenchon avait consacré l’intégralité de son discours de vœux à expliquer sa vision de la géopolitique. L’exercice servait à faire pièce aux accusations, qui reviennent en permanence, de « rouler » pour Vladimir Poutine, le président russe. Un bon moyen d’éloigner de lui l’électorat socialiste. On tente régulièrement de comparer le candidat insoumis avec Mme Le Pen, candidate du FN. Ne sont-ils pas tous les deux pour la retraite à 60 ans ? Ne sont-ils pas tous les deux pour le protectionnisme ? Ne veulent-ils pas augmenter le Smic ? Que ce soit faux ou que ce soit Mme le Pen qui cherche à brouiller les pistes importe peu : on instille le soupçon de collusion. L’adjectif nationaliste est même désormais régulièrement accolé au nom de Mélenchon. Ce qui fait bondir dans son entourage : « C’est le candidat de l’humanisme, de l’universalisme qui porte l’égalité entre les travailleurs du monde entier et la souveraineté populaire dans le cadre d’une nation de citoyens. Rien à voir avec le clan nationaliste de Mme Le Pen »

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus