• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 7 mai 2018

Convergence syndicale, Convergence politique ? Des nécessités !

Posté par jacques LAUPIES le 7 mai 2018

La recherche de convergence des luttes sur le plan syndical fait certes apparaître des divergences syndicales notamment entre les trois principales organisations : CGT, CFDT et FO. Ces divergences ne datent pas d’aujourd’hui et prennent forme au sommet. Ce qui n’est pas du gout, visiblement, d’une base qui ne comprend pas très bien que certaines organisations, notamment la CFDT préconisent le combat patronal « chacun chez soi » dans les branches.

Peut-être leur faut-il des consultations comme celle organisée par le patron d’Air France pour comprendre que leur stratégie peut être mise en cause et cela malgré un appel du Secrétaire National Berger à voter en faveur d’un Président de la Compagnie.

Fort heureusement, plus responsables, des organisations fédérales de la CFDT comme chez les cheminots mesurent le risque encouru s’il n’y a pas d’Union Ce n’est pas pour autant que leur conception du combat syndical ne diffère pas de celui de la CGT ou des autres organisations.

Et si le rapport des forces entre ces organisations peut expliquer certaines attitudes, non dénuées d’opportunisme, c’est bien le cheminots dans leur ensemble et la fraction de la population qui les soutient qui ne comprendrait pas une division.

De la à considérer que des travailleurs puissent systématiquement et spontanément imposer l’union, ce serait un manque de réalisme et il est certain que l’organisation la plus représentative contribue généralement à forger l’opinion unitaire !

Il en va de même sur le plan politique ! Les politiques de recul social, comme celle que pratique Macron créent un mécontentement quasi général mais en « grattant un peu » on se rend compte que s’il n’y a pas rapidement d’offre politique conséquente, claire, précise, Macron et la droite peuvent manœuvrer – ils le font déjà – pour canaliser les forces qui leur sont favorables et les indifférents (abstentionniste notamment) pour une fois de plus renforcer leur position.

Tout laisse supposer que la gauche et plus généralement les forces progressistes recherchent une entente. Mais ce sont les plus dynamiques, les plus apparentes, les mieux organisées, les plus reconnues qui verront leur programme et leur stratégie reconnue.

Et ça tout le monde engagé politiquement dans ce pays le sait. Les ultra libéraux, ou libéraux tout court, sont particulièrement attentifs. Il suffit de bien scruter les médias qu’ils maitrisent pour s’en rendre compte.

Certes la qualité de certains rares journalistes, conduits à une objectivité incontournable, est un élément favorable aux intérêts de la large masse qui subit l’exploitation d’une extrême minorité.

Mais en aucun cas elle ne saura suffire à la prise de conscience indispensable pour changer réellement et transformer cette société qui n’en peut plus d’inégalités.

Est il besoin de dire encore et encore qu’il faut pour cela des engagements politiques dans des organisations adéquates comme le Parti Communiste ? En politique les improvisations n’ont qu’une valeur relative !

 

« Marée populaire » en préparation pour le 26 mai

Vendredi, 4 Mai, 2018
Humanite.fr

Manifestation du 1er mai à Paris. Photo : Thomas Samson/AFP

Manifestation du 1er mai à Paris. Photo : Thomas Samson/AFP

Des organisations syndicales, politiques et associatives annoncent une journée d’action commune le 26 mai « contre les réformes Macron ».

« Nous travaillons à une marée populaire le 26 mai contre les réformes Macron » et pour « pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité partout en France », ont annoncé plusieurs organisations via un communiqué relayé par la Fondation Copernic et Attac après une rencontre jeudi soir pour «échanger sur la situation du pays ».

Alors que la question de la convergence a fait couler beaucoup d’encre ces dernières semaines, figurent parmi les signataires plusieurs syndicats (CGT, Union Solidaires, Snesup FSU, Syndicat de la magistrature), associations et collectifs (Attac, Fondation Copernic, Femmes Égalité, Convergence pour les services publics, Collectif Fête à Macron le 5 mai, Reso) et formations politiques (PCF, groupe parlementaire France Insoumise, Ensemble, NPA, PCOF, PG). Ces organisations « se donnent jusqu’au 16 mai pour élargir ce cadre, réunir leurs instances et lancer définitivement ce grand rendez-vous citoyen », précise encore le communiqué. 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaire »

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus