• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Méta

  • Oeuvre de Rodin

    Oeuvre de Rodin

  • juillet 2018
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Dali

    Dali

  • Ian Brossat Chef de file des communistes

    Européennes

    Le nouveau monde :
    D'un coté, on prétend "responsabiliser" les gens modestes en augmentant le prix du #carburant.
    De l'autre, on déresponsabilise les riches en baissant leurs impôts sans rien leur demander en échange.
    Moins tu as, plus tu donnes.
    Plus tu as, moins tu donnes.

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > La notion de « race » enfin effacée de la constitution

La notion de « race » enfin effacée de la constitution

Posté par jacques LAUPIES le 13 juillet 2018

La notion de

Photo Philippe LOPEZ/AFP
Jeudi, 12 Juillet, 2018

l’Assemblée nationale a supprimé jeudi à l’unanimité le mot « race » de l’article 1er de la Loi fondamentale et a également interdit toute « distinction de sexe »

Rares sont les amendements autant plébiscités au Palais Bourbon. À l’unanimité, les députés de tous bords ont adopté la suppression du mot «race» dans l’article 1er de la Constitution. Autre point positif concernant la lutte pour l’égalité femme-homme, l’article premier de la norme suprême interdira également toute «distinction de sexe».

«La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction de sexe, d’origine ou de religion», peut-on désormais lire dans le chapitre qui définit les valeurs fondamentales de la République. 

L’article 1er de la Constitution sera normalement modifié dans les jours à venir. Lors d’un déplacement en Bretagne fin juin, le ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot, avait annoncé que la «protection de l’environnement» devrait également figurer dans ce chapitre. Sous réserve bien sûr que la révision constitutionnelle aboutisse.

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus