• Visiteurs

    Il y a 3 visiteurs en ligne
  • Méta

  • Oeuvre de Rodin

    Oeuvre de Rodin

  • septembre 2018
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Dali

    Dali

  • Ian Brossat Chef de file des communistes

    Européennes

    Le nouveau monde :
    D'un coté, on prétend "responsabiliser" les gens modestes en augmentant le prix du #carburant.
    De l'autre, on déresponsabilise les riches en baissant leurs impôts sans rien leur demander en échange.
    Moins tu as, plus tu donnes.
    Plus tu as, moins tu donnes.

  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 25 septembre 2018

Il ne mâche pas ses mots

Posté par jacques LAUPIES le 25 septembre 2018

 

 

Richard Bohringer : "Il y a assez de blé en France, laissons peinards les anciens !"©Wochit

6Medias, publié le samedi 22 septembre 2018 à 12h48

 

En promotion pour son retour sur les planches, Richard Bohringer n’a, encore une fois, pas mâché ses mots dans entretien publié dans Le Parisien, samedi 22 septembre.

En promotion pour son retour sur les planches, Richard Bohringer n’a, encore une fois, pas mâché ses mots dans entretien publié dans Le Parisien, samedi 22 septembre. Richard Bohringer est de retour, fidèle à lui-même.

 

Ce samedi, dans les colonnes du Parisien, l’acteur au franc-parler évoque son nouveau spectacle « Traîne pas trop la nuit » au Théâtre de l’oeuvre et nous gratifie de ces états d’âme sur la société d’aujourd’hui. Et pour lui, le monde est dur.« C’est de la folie, déplore-t-il. Les massacres, les bombes et tous ces hommes, femmes et enfants qui traversent la mer en sachant que d’autres sont morts en essayant… » Difficile, aussi, de se remettre de la démission soudaine de Nicolas Hulot : « Et le climat ! Hulot a raison, c’est aujourd’hui qu’il faut agir, pas demain. On va au cataclysme total avec des violences humaines et naturelles mêlées… »

« Macron, pas une personne comme nous »

Pas vraiment déçu parce que pas très excité de base par son arrivée au pouvoir, l’acteur n’épargne pas Emmanuel Macron, qu’il accuse notamment de s’en prendre aux plus anciens :« Le président Macron, comme m’a dit un chauffeur de taxi récemment, c’est un banquier, pas une personne comme nous. C’est vrai. Il y a un côté carnassier. Mon beau-père de 95 ans, on va encore lui taper dans sa retraite ? Il y a assez de blé en France, laissons pénards les anciens, non ? »

Touché par une société toujours très injuste, par les inégalités omniprésentes, Richard Bohringer finit même par nous livrer son salaire, ou en tout cas la somme qu’il touchera chaque soir pour son retour au théâtre : « Tous ces gens qui ne gagnent pas ou si peu leur vie. La vie elle est duraille. Moi, je ne vais pas au Théâtre de l’Œuvre pour être riche, je vais toucher 250 € par soir, brut, hein ! Certains me disent que c’est peu, mais c’est un chariot de courses plein ! ». Richard Bohringer est çà l’affiche de « Traîne pas trop sous la pluie « , adaptée de l’un de ses livres, au Théâtre de l’Œuvre (Paris, IXe) jusqu’au 29 septembre prochain.

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus