• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Méta

  • Oeuvre de Rodin

    Oeuvre de Rodin

  • octobre 2018
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Dali

    Dali

  • Ian Brossat Chef de file des communistes

    Européennes

    Le nouveau monde :
    D'un coté, on prétend "responsabiliser" les gens modestes en augmentant le prix du #carburant.
    De l'autre, on déresponsabilise les riches en baissant leurs impôts sans rien leur demander en échange.
    Moins tu as, plus tu donnes.
    Plus tu as, moins tu donnes.

  • Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 7 octobre 2018

Les communistes ont choisi le texte « Pour un manifeste du Parti Communiste du XXIème siècle comme base de discussion.

Posté par jacques LAUPIES le 7 octobre 2018

 

Les communistes ont choisi le texte

Œuvre de Philomène BB

 

Le texte présenté par le Conseil National n’a donc pas reçu la majorité, même relative.

Ce vote est extrêmement significatif car il remet en cause notamment des orientations stratégiques qui ont été fortement contestée dans nombre de Fédérations et de Sections.

C’est le cas notamment pour notre section ou la base commune présentée par le Conseil National n’a reçu aucun suffrage et ou le texte « Pour un manifeste communiste du XXIème siècle »  obtient 75 % des inscrits. A noter le résultat sur la section d’Arles où il obtient 51 % alors que le texte soutenu par le Secrétaire national obtient à peine 25 %. Ces résultats ne sont pas sans lien avec les positions locales adoptées lors des dernières élections (présidentielle et législative)

Ici même nous avons soutenu le texte adopté qui devient la base commune adopté avec 42.15 % des suffrages exprimés au plan national (voir le communiqué ci dessous publié dans le site du PCF) 

Bien entendu ce texte fera très certainement l’objet d’amendements lors de la tenue du Congrès. Cela doit conduire à conforter l’unité de communistes autour d’orientations nouvelles qui devraient permettre de mieux affirmer leur identité et rendre plus lisible leurs propositions.

Ce qui suppose de prendre des dispositions forte pour renforcer le PCF, assurer la formation des militants, promouvoir en encourager des jeunes !

Le Congrès  ne manquera pas sans doute d’avoir une portée historique !

 

 

Plus de 30 000 communistes choisissent leur base commune de discussion

06/10/2018 – PCF
 dans POLITIQUE

Les 4, 5 et 6 octobre, 49 218 communistes à jour de leurs cotisations et ayant adhéré au PCF il y a plus de trois mois, devaient choisir le texte de base commune de discussion pour le 38e congrès.
30 833 de ces électrices et électeurs inscrit·e·s ont voté, soit 62,65 % des inscrit·e·s.
Il y a eu 661 bulletins blancs ou nuls, et 30 172 suffrages exprimés.
Cette participation montre la vitalité militante et démocratique du PCF.
La proposition de base commune adoptée par le Conseil national, « Le communisme est la question du XXIe siècle », a obtenu 11 461 suffrages, soit 37,99 % des exprimés.
Le texte alternatif « Se réinventer ou disparaître ! Pour un printemps du communisme » a réuni 3 607 suffrages, soit 11,95 % des exprimés.
Le texte alternatif « Pour un manifeste du Parti communiste du XXIe siècle » totalise 12 719 suffrages, soit 42,15 % des exprimés.
Le texte alternatif « PCF : Reconstruire le parti de classe, priorité au rassemblement dans les luttes » a, quant à lui, atteint 2 385 suffrages, soit 7,90 % des exprimés.
En application de nos statuts, le texte « Pour un manifeste du Parti communiste du XXIe siècle » devient donc la base commune de discussion dont tou·te·s les communistes doivent désormais se saisir pour la travailler, l’enrichir de tous les débats et contributions jusqu’au terme du congrès, avec l’impératif d’une construction collective.
Après la grande consultation des communistes, l’assemblée nationale des animatrices et animateurs de section, les états généraux du progrès social, de la révolution numérique, les rencontres Niemeyer, les assises communistes de l’écologie, la convention pour l’art, la culture et l’éducation populaire, une nouvelle étape dans la tenue de notre congrès extraordinaire est franchie.
Il reviendra au Conseil national des 13 et 14 octobre, ainsi qu’aux conseils départementaux, d’analyser et de tirer les enseignements politiques des choix effectués les 4, 5 et 6 octobre par les communistes.
La gravité de la situation politique et sociale en France, en Europe et dans le monde met en devoir tou·te·s les communistes de réussir le congrès afin que notre peuple dispose d’un Parti communiste français à la hauteur des enjeux cruciaux de ce début de XXIe siècle.

 
Déclaration de la commission Transparence
 

Les 4, 5 et 6 octobre, 49 231 communistes à jour de leurs cotisations et ayant adhéré au PCF il y a plus de trois mois, devaient choisir le texte de base commune de discussion pour le 38e congrès.
30 841 de ces électrices et électeurs inscrit·e·s ont voté, soit 62,65 % des inscrit·e·s.

Il y a eu 661 bulletins blancs ou nuls, et 30 180 suffrages exprimés.

Cette participation montre la vitalité militante et démocratique du PCF.

La proposition de base commune adoptée par le Conseil national, « Le communisme est la question du XXIe siècle », a obtenu 11 467 suffrages, soit 38 % des exprimés.

Le texte alternatif « Se réinventer ou disparaître ! Pour un printemps du communisme » a réuni 3 607 suffrages, soit 11,95 % des exprimés.

Le texte alternatif « Pour un manifeste du Parti communiste du XXIe siècle » totalise 12 719 suffrages, soit 42,14 % des exprimés.

Le texte alternatif « PCF : Reconstruire le parti de classe, priorité au rassemblement dans les luttes » a, quant à lui, atteint 2 387 suffrages, soit 7,91 % des exprimés.

En application de nos statuts, le texte « Pour un manifeste du Parti communiste du XXIe siècle » devient donc la base commune de discussion dont tou·te·s les communistes doivent désormais se saisir pour la travailler, l’enrichir de tous les débats et contributions jusqu’au terme du congrès, avec l’impératif d’une construction collective.

Après la grande consultation des communistes, l’assemblée nationale des animatrices et animateurs de section, les états généraux du progrès social, de la révolution numérique, les rencontres Niemeyer, les assises communistes de l’écologie, la convention pour l’art, la culture et l’éducation populaire, une nouvelle étape dans la tenue de notre congrès extraordinaire est franchie.

Il reviendra au Conseil national des 13 et 14 octobre, ainsi qu’aux conseils départementaux, d’analyser et de tirer les enseignements politiques des choix effectués les 4, 5 et 6 octobre par les communistes.

La gravité de la situation politique et sociale en France, en Europe et dans le monde met en devoir tou·te·s les communistes de réussir le congrès afin que notre peuple dispose d’un Parti communiste français à la hauteur des enjeux cruciaux de ce début de XXIe siècle.

Commission Transparence
Parti communiste français

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus