• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Les escrocs et maîtres-chanteurs des médias et d’internet…

Les escrocs et maîtres-chanteurs des médias et d’internet…

Posté par jacques LAUPIES le 31 janvier 2019

 

 

 

liberationmutuelle.jpg

 

Point n’est besoin de vanter l’internet. Cette réalisation dont on dit que l’impact est aussi important que l’a été l’invention de l’imprimerie connaît, comme cette dernière d’ailleurs, des utilisateurs plus ou moins crapuleux qui côtoient, dans l’usage,  ce que l’Humanité porte de meilleur !

Ainsi sommes nous menacés par des délinquants sans scrupule, produits abondamment dans un monde d’inégalités et d’injustices, lesquels nous harcèlent, nous menacent, veulent nous faire chanter en se saisissant d’information qui font, qu’hélas plus rien de ce qui nous concerne n’est secret, ou ne peut le rester.

En général cela se traduit par de fausses factures, des soi-disant remboursements de trop perçu par une administration (CAF, EDF, finances publiques, opérateurs téléphoniques, etc) quand ce n’est pas par un piratage de votre ordinateur et donc de ce qu’il y a de plus intime de votre vie privée. Je ne parlerai pas des espionnages et destructions des systèmes les plus élaborés dont sont victime les entreprises et les administrations.

En subissant des attaques individuelles, pour des pratiques que réprime non la loi mais les morales abrutissantes qui sévissent à tour de bras en ce monde, on peut ainsi être livré à la vindicte populaire, excellente façon de déstabiliser un individu, une famille, voire un groupe auquel il appartient. D’ailleurs les médias eux-mêmes consacrent beaucoup de temps à des faits divers les plus abominables en exploitant les techniques nouvelles de communication, amplifiant ainsi l’effet de psychose généralisée. Cela nous révèle que gangsters et policiers peuvent jouer avec et ainsi s’en prendre  à notre vie privée, les uns pour nous escroquer, les autres au nom de notre protection.

C’est le témoignage de ce que l’humanité et les sociétés qui la composent comportent de cancers qu’il faut éradiquer,  mais comment ?

Par la loi ? Sans doute mais à vouloir trop protéger les libertés individuelles on risque précisément de les mettre en cause. Comme on dit aussi « trop de loi tue la loi » Il en est ainsi dans tout les domaines de la vie économique, sociale, sociétale, culturelle, etc. Le recours à la loi et à ceux qui ont à charge de la faire respecter n’ôte en rien les dégâts causés par la délation.

La seule réponse ne peut être que dans la résistance et résider dans le combat ouvert contre les cyber délinquants. Et comme toujours, dans le combat pour la transformation des rapports sociaux qui sont hélas encore fondés sur l’exploitation du travail physique et intellectuel de son semblable,  nous éloignant de cette coopération qui elle seule peut faire progresser les savoirs et leur utilisation. La vraie réponse à la mauvaise utilisation des sciences et des techniques ne peut donc passer par la négation de ces dernières, voire leur destruction, mais bien par une prise de conscience à caractère philosophique et politique pour élever les consciences.

C’est sans doute trop demander aux hackers et autres auteurs de délations, ainsi qu’à une société qui se délite de manière inexorable ! 

 

 

 

Atteinte à la vie privée : qu’est-ce qui entre dans le cadre de la « vie privée » ?

Le concept de vie privée est très large et regroupe tout ce qui se rapporte à la vie privée et à l’intimité d’une personne. Il englobe notamment toutes les paroles prononcées dans un cadre privé, les images appartenant à la personne ou la représentant (photos), les informations relatives à son domicile ou aux lieux qu’elle fréquente, les informations relatives à son état de sa santé, ses courriers et ses emails privés, les informations relatives à sa vie familiale ou à sa vie amoureuse. Enfin, les opinions politiques, religieuses ou philosophiques font elles aussi partie de la vie privée.

Toute personne qui rend public des éléments appartenant à la vie privée d’une autre personne et sans son consentement encourt des sanctions pour atteinte à la vie privée.

 

Atteinte à la vie privée : définition juridique

En droit, l’atteinte à la vie privée désigne le fait de violer les droits au respect de la vie privée d’une personne.

Le droit au respect de la vie privée désigne un des droits fondamentaux de l’homme. Il est énoncé dans l’article 9 du Code civil :

« Chacun a droit au respect de sa vie privée ».

Le droit français ne définit pas précisément ce qu’il faut entendre par « droit au respect de la vie privée », afin de laisser des marges d’appréciation importantes aux juges. Ce droit contient plusieurs aspects : le droit au respect de la vie familiale, de la vie sentimentale, le secret relatif à la santé ou encore le droit à l’image.

L’atteinte à la vie privée ne concerne que les personnes physiques. Les entreprises ou les associations ne peuvent pas invoquer ce droit. En revanche, une personne morale (entreprise, association…) peut être poursuivie pour atteinte à la vie privée.

Les escrocs et maîtres-chanteurs des médias et d'internet... dans POLITIQUE

Grace à ce journal je peux évoquer une multitude de sujets sur ce blog car ce qu’il dit est la Vérité

Soutenez le, abonnez-vous !

https://humanite.aboshop.fr/common/product-subscription/3392?utm_source=site-humanitefr&utm_campaign=header&utm_term=abonnement

 

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus