• Visiteurs

    Il y a 4 visiteurs en ligne
  • Méta

  • Oeuvre de Rodin

    Oeuvre de Rodin

  • février 2019
    L Ma Me J V S D
    « jan    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728  
  • Dali

    Dali

  • Ian Brossat Chef de file des communistes

    Européennes

    Le nouveau monde :
    D'un coté, on prétend "responsabiliser" les gens modestes en augmentant le prix du #carburant.
    De l'autre, on déresponsabilise les riches en baissant leurs impôts sans rien leur demander en échange.
    Moins tu as, plus tu donnes.
    Plus tu as, moins tu donnes.

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > La casse du service public ferroviaire doit cesser ! Communiqué section PCF de Miramas

La casse du service public ferroviaire doit cesser ! Communiqué section PCF de Miramas

Posté par laupiesjacques le 5 février 2019

51752251_1016966901822284_1053422213463539712_n

 

Une réussite, 80 personnes ont participé le 1er février au grand débat sur le TER SNCF de l’étoile ferroviaire de Miramas, organisé par le collectif des cheminots communistes, le MNLE, l’association un train un investissement d’avenir, avec la participation d’élu.e.s politiques, de cheminots, du syndicat CGT de Miramas et de son secteur fédéral PACA, d’usagers et citoyens soucieux du service public, des enjeux environnementaux, pour débattre ensemble du service public ferroviaire. 

La casse du service public ferroviaire doit cesser !   

Un débat marqué par des échanges riches entre les uns et les autres, qui a permis de revenir sur les causes des disfonctionnements, des retards, sur les TER supprimés… Toutes et tous sont très vite arrivés à la conclusion que les choix politiques, tant nationaux que régionaux du Conseil Régional PACA et de la Direction SNCF, sont dévastateurs et qu’il nous faut créer les conditions du rassemblement le plus large possible.

La convention TER établie en « catimini et au pas de course » entre le Conseil Régional et la SNCF doit être validée par les usagers et leurs représentants, les syndicats, les élus… Nous refusons :

-        - les 12 Millions d’€ d’économie sur le personnel, les  fermetures de gares, de guichets, la circulation des TER sans contrôleurs… l’emploi est nécessaire à l’amélioration de la production et à la prise en charge des usagers, voyageurs !

-       – la hausse des tarifs de 3 et 6% ; l’ouverture à la concurrence…

Nous demandons :

-       Des investissements supplémentaires sur l’infrastructure ferroviaire ainsi que dans l’achat de matériel roulant,. Plus de trains à dispositions avec plus de places assises, des désertes cadencées tous au long de la journée…Et une qualité de service et de production de haut niveau, qui gagne en robustesse, en fiabilité, un véritable service public Métropolitain TER

Le service public ferroviaire doit être développé, c’est d’une urgente nécessité  pour diminuer les bouchons, la pollution, permettre une plus grande mobilité des personnes, favoriser l’emploi…

Des engagements ont été pris, la volonté d’agir a clairement été exprimée afin que la situation que nous connaissons sur l’étoile de Miramas s’améliore ! La bataille du rail est donc bien engagée.

Le Collectif des Cheminots Communistes et la section PCF de Miramas, le 4 février 2019

 

 

SOIREE AGREABLE TOUT DE MEME

 

Les uns et les autres

 

Je n’avais pas eu l’occasion de regarder le film de Lelouch « Les uns et les autres » Un régal pour la partie musicale. Pour le reste de l’émotion, des ambiguïté, de bons sentiments. Un message de paix que l’on ne peut que louer en ces temps où le pire devient possible si l’on n’y prend garde.

N’ayez pas la mémoire et les analyse courtes ! 

Je sais de quoi je parle au présent mais trop long à expliquer, à la foule…et aux intimes !

synopsis

1936, à Moscou. Boris Itovitch épouse Tatiana. 1937, à Paris. Simon Meyer, pianiste aux Folies-Bergère, se marie avec Anne, une violoniste. 1938, à Berlin. Karl Kremer, pianiste, joue devant Hitler. Sa carrière est lancée. 1939, à New York. Jack Glenn dirige un orchestre de jazz et chante à la radio une chanson dédiée à sa femme Suzanne, son fils Jason et Sarah, sa fille qui vient de naître. La guerre éclate en Europe, Karl Kremer est, à Paris, musicien des troupes d’occupation et devient l’amant d’une jeune chanteuse, Evelyne. En 1942, les Meyer sont déportés, mais réussissent à sauver leur bébé, déposé sur une voie ferrée. Boris meurt au front…
DECES D’UN AMI
Jean Pierre Pierretti est décédé. Prénommé Giovanni nous étions peu à connaître ce véritable prénom. Il avait 78 ANS et la maladie l’avait frappé depuis de nombreuses années. Je l’avais rencontré lorsqu’il travaillait avec son père et livrait charbon et fuel. Il avait fait un passage au  Parti et à la Jeunesse communiste. Comme beaucoup d’amis  de sa  génération il ne manquait pas au détour d’une rue où  je le croisais, lors de nos « promenades de santé »,  de faire part de la déception  que lui inspirait les gouvernements successifs. Nous partagions pour une bonne part  une vision commune sur l’essentiel. Mais si le partage et parfois la confrontation des idées peu nous lier il y a sans nul doute bien d’autres éléments en chacun de nous qui créent ce qu’on appelle l’empathie…

 

 

 

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus