• Visiteurs

    Il y a 4 visiteurs en ligne
  • Méta

  • avril 2019
    L Ma Me J V S D
    « mar    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Dali

    Dali

  • Tête de liste des communistes

    Européennes

    Pour faire gagner une Europe Sociale et Ecologiste le 26 mai 2019
    Jeunes mobilisez vous pour faire connaitre et défendre la liste des candidats présentés par le PCF

  • Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Sans doute les lecteurs de ce blog se souviennent de la lettre ouverte que nous avions envoyée à la Directrice de France pour exiger la présence de Ian Brossat dans le débat organisé ce jeudi 4 avril.

Sans doute les lecteurs de ce blog se souviennent de la lettre ouverte que nous avions envoyée à la Directrice de France pour exiger la présence de Ian Brossat dans le débat organisé ce jeudi 4 avril.

Posté par jacques LAUPIES le 3 avril 2019

Nous nous étions félicités que la pression exercée, par l’ensemble des communistes, ait finalement permis la présence de Ian Brossat à cette émission importante. Cela a été complété par une décision de justice concernant 3 autres listes de candidat, est sans doute le rappel à l’ordre le plus marquant aux médias qui contrôlés par des relais politiques du pouvoir ou des  puissances financières de notre pays !

Il faut absolument obtenir de ces médias qu’ils traitent toutes les liste a égalité et dès lors que la campagne électorale est engagée, dès à présent, que tous les courants de pensée bénéficient d’un traitement égal de leur présence à toutes ces émissions et en finir avec les copinages et « cuisinages » auxquels on assiste depuis des mois et des années.

Aller jusqu’à parler de la suppression de la suppression de la redevance  télé qui est aussi une marque des droits des citoyens, n’est sans doute pas innocent, même si en définitive ce sont toujours eux qui auront à charge les médias sans pour autant en avoir à se prévaloir de cet impôt direct !

De quoi se mobiliser contre un mauvais coup qui se prépare.

 

Sans doute les lecteurs de ce blog se souviennent de la lettre ouverte que nous avions envoyée à la Directrice de France  pour exiger la présence de Ian Brossat dans le débat organisé ce jeudi 4 avril. dans POLITIQUE 64940.HR

 

PLURALISME. FRANCE 2 SE FAIT RAPPELER À L’ORDRE PAR LA JUSTICE

Mercredi, 3 Avril, 2019

La chaîne publique est forcée de revoir ses plans pour son débat de demain, mais fait appel et dénonce une « atteinte à la liberté de la presse ».

Le plateau de l’Émission politique va devoir repousser les murs. Lundi soir, le tribunal administratif de Paris a donné raison aux trois recalés du grand débat télévisé de demain, consacré aux élections européennes. Benoît Hamon, François Asselineau et Florian Philippot avaient demandé au juge des référés, par trois requêtes distinctes, d’ordonner à France TV de leur permettre de participer au débat. Celui-ci leur a donné raison, estimant que leur éviction était «  susceptible de porter une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté fondamentale que constitue le respect du principe du caractère pluraliste de l’expression des courants de pensée et d’opinion ». Un sacré revers pour France 2,…

 LIRE L’HUMA DU JOUR

———————————————————————————

Communistes, au travail pour faire vivre le 38ème congrès ! Déclaration du Réseau Faire Vivre et Renforcer le PCF

Dimanche 31 mars 2019, par  lepcf.fr, popularité : 100%

Qui ne connaît pas la citation de Bertolt Brecht : « les seules batailles que l’on est sûr de perdre sont celles qu’on ne mène pas ? » Nous en avons refait la démonstration avec la non invitation de Ian Brossat à « L’Emission Politique » de France 2, programmée pour le 4 avril.

La maltraitance du PCF par les médias n’est pas nouvelle, mais cela faisait longtemps que la direction du PCF n’avait été à l’initiative d’une action organisée, pour le respect de notre Parti, ses élus, ses adhérents et donc ses idées. La mobilisation active des communistes, de sympathisants et démocrates, a eu raison de cette exclusion médiatique. La leçon est que nous avons des militants dont la mise en mouvement doit être l’objectif premier de notre direction.

Il ne s’agit que d’une bataille, celle de BFM n’a pas été gagnée, mais ne la minimisons pas, quand on connaît la réponse de cette chaine à un courriel : « Mais vous serez représentés puisque votre candidat à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, sera présent » ! Voilà qui en dit long !

Notre Parti nous appelle justement à rester mobilisés, car la bataille de l’accès aux médias est loin d’être terminée pour faire entendre nos propositions, nos choix politique, nos candidats.

Depuis 10 ans, notre savoir-faire des campagnes politiques s’est sans doute émoussé, perdu dans des campagnes médiatiques dirigées par d’autres. Est-ce ce qui explique la faiblesse de la mobilisation du 16 mars à Paris avec environ 300 Camarades appuyant la présentation publique de nos « 10 propositions pour la France »  ? Le compte n’y était pas pour une initiative nationale concernant les 190 membres du Conseil National, et nos centaines d’élus et militants de la Région Parisienne. Tirons les leçons de ce qui a manqué pour son succès, comme de l’étourdissant silence de l’Humanité qui n’a toujours pas publié les « 10 propositions pour la France »  !

Pourtant, cette bataille est au coeur de la crise politique et institutionnelle de notre pays, au coeur de la recherche par les gilets jaunes et l’ensemble des luttes sociales des conditions pour faire reculer le gouvernement, pour gagner enfin des mesures significatives pour la justice fiscale et sociale, pour le renouvellement démocratique.

Au 38ème Congrès, n’en déplaise à certains, les communistes ont souverainement décidé d’en finir avec la politique d’effacement du PCF et ont élu Fabien Roussel secrétaire national. Il a ouvert une nouvelle période politique qui se traduit concrètement dès l’élection européenne. Ian Brossat a été désigné « tête de liste du PCF », liste largement ouverte au monde du travail qui se fixe l’objectif avec Marie-Hélène Bourlard d’envoyer pour la première fois une ouvrière au parlement européen. Il a ouvert une nouvelle période politique des communistes.

Ce congrès a besoin d’une nouvelle dynamique que rien ne peut, ni ne doit freiner. Malgré son affaiblissement, notre Parti est une force. La Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Publics, le plaçait récemment premier Parti en force adhérente. La crise politique recompose toutes les forces « de gauche » qui buttent sur l’impossibilité pour elles de penser les luttes de classe au niveau national comme mondial. Cela ouvre un espace inédit pour notre Parti, pour peu que la fierté d’être communiste l’emporte, avec une ferme volonté à tous les niveaux de redonner de la couleur au PCF, dans un dialogue en vérité avec toutes les forces sociales en action.

Allons-y ! rien ne doit nous freiner, mettons nous au travail pour réussir nos actions publiques, remettre les cartes, mobiliser nos cellules et sections dans la bataille des européennes à partir de nos contacts dans les mouvement sociaux, dans nos bases électorales. Et que l’Huma soit le journal de nos combats !

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus