• Accueil
  • > Cantonales 01 – Les candidats

Cantonales 01 – Les candidats

p1010953.jpg

Enna DUFOUR et Alain DUPRE

Candidatures du Front de Gauche aux élections cantonales 

Le Comité de Coordination du Front de Gauche de Tarascon (Composé des représentants du Parti Communiste Français et du Parti de Gauche) à examiné les possibilités de candidatures aux futures élections cantonale de mars 2011. 

 

CANDIDATURES POUR QUI ET POURQUOI ?

Dans le contexte politique actuel, tant local que national, il importe de rassembler sur de vraies valeurs de gauche un large éventail d’électeurs victimes d’une politique marquée par l’aggravation des conditions de vie et de travail qui frappe diverses couches de la population :

- salariés  frappés par les bas salaires et la précarité souvent menacés dans leur emploi par les délocalisations d’entreprises.

- retraités en perte constante de pouvoir d’achat avec la stagnation de leurs pensions et retraites, pour un certain nombre confrontés aux aléas de la dépendance

- jeunes  confrontés pour une grande part d’entre eux au chômage, et aux difficultés qu’impliquent souvent la poursuite de leurs études

- commerçants et artisans, soumis  de plus en plus aux conséquences de l’insuffisance de solvabilité des familles, à la concurrence des grandes surfaces, aux charges de plus en plus lourdes dans le domaine fiscal et social, au crédit bancaire inadapté, etc

- agriculteurs confrontés à la mévente de leur production face aux importations, aux pratiques de la grande distribution.

- professions libérales soumises à des réformes réduisant leurs prérogatives

LES SOLUTIONS 

Le Front de gauche avance cependant des solutions en préconisant essentiellement l’augmentation des salaires et des pensions et des minimas sociaux, une sécurité sociale retrouvée avec prise en charge des frais dus à la maladie, le rétablissement de la retraite à 60 ans, l’indemnisation correcte du chômage lié à des parcours de vie ou seront garanties des formations et pour les travailleurs indépendants la garantie de leurs revenus.

Parallèlement il convient de procéder à une réforme profonde da la fiscalité, donner une autre orientation à l’utilisation de l’argent par les banques, de consacrer les excédents des entreprise à l’investissement productif (emploi et développement industriels et des services) d’en finir avec la “financiarisation” de l’économie.

Cela permettra de  redonner toute leur vitalité aux services publics (hôpital, école, logement, sécurité des citoyens, justice, etc.) d’assurer leur extension (à l’énergie, à l’eau, aux transports, aux télécommunications, etc.)

Ces grandes orientations seront développées par nos candidats. Elle supposent une extension de la démocratie lourdement mise en cause par la réforme des collectivités territoriales visant à éloigner les élus de la population, une réforme des  institutions au plan national qui aboutissent actuellement à ce que nous soyons mis sous la tutelle d’un pouvoir, émanation d’une minorité populaire par le jeu des scrutins et les abstentions qui en résultent.

LE CONTEXTE LOCAL DANS LE CANTON DE TARASCON 

A Tarascon la droite est aux commandes du Canton et de la ville. Elle dispose d’une assise électorale importante malgré le discrédit dont jouit la majorité UMP ou  ceux qui en sont issus (Maire et Conseiller Général). Existe également un fort courant soutenant  l’extrême droite qui trouve une base importante dans l’électorat à partir d’idées fondées sur l’exploitation du phénomène de l’immigration dont on sait que la cause est essentiellement  économique et voulue par un patronat à la recherche, dans le passé mais aussi dans le présent, d’une main d’œuvre bon marché.

La crise de l’emploi aggrave les conséquences de ce phénomène  que ne manquent  pas d’utiliser en toute démagogie nombre de partis.

Ainsi se développent des divisions et des clivages qui éloignent les citoyens de la prise de conscience de la cause véritable de leurs difficultés qui à sa source dans l’opposition entre les tenants des richesses produites et le monde du travail.

A Tarascon, comme dans la plupart des villes de notre pays cette oppositions n’est s’identifiable  que par le choix que font les politiques, car les responsables du pillage dont nous sommes victimes se situent dans les hautes sphères de la finance et de l’industrie et parfois même hors de nos frontières (Tembec, Conserverie de France, …….en sont l’exemple vivant)

C’est pour cela que le Front de Gauche Local ne dissociera pas le combat pour une gestion du département conforme aux intérêts de la population  de celui qu’il faut mener contre la politique gouvernementale impulsée par un Président de la République incarnant  l’intérêt de quelques privilégies.

DEUX CANDIDATURES DU FRONT DE GAUCHE ISSUES DE LA PROPOSITION DU PCF ET DU PARTI DE GAUCHE 

Les deux candidats soumis aux suffrages des électeurs de ce canton représentent les orientations que nous venons d’énoncer.

Tous deux sont impliqués dans la vie économique et sociale du canton de part leur profession, leur implication dans la vie syndicale et associative. Ils ont le soutien de partis  politiques qui prônent un changement radical dans notre pays.

Il s’agit de

Enna DUFFOUR Directrice d’Ecole en retraite, Conseillère Municipale d’opposition à Tarascon

Alain DUPRE Agent de Maitrise à la SNCF, militant syndical et associatif

LE FRONT DE GAUCHE DEMEURE LA BASE D’UN RASSEMBLEMENT POPULAIRE TRES LARGE. DES LE PREMIER TOUR IL PEUT MARQUER, AVEC SES OPTIONS BIEN ANCREES A GAUCHE UNE VOLONTE DE CHANGEMENT RADICAL DANS LES POLITIQUES SUIVIES AU PLAN DEPARTEMENTAL, REGIONAL ET NATIONAL. 

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus