• Accueil
  • > Cantonales 15 – A Tarascon débacle à gauche

Cantonales 15 – A Tarascon débacle à gauche

Certes les résultats du premier tour des élections cantonales de Tarascon n’ont rien a voir avec les scores nationaux.  Et pour une fois je ne vois pas la possibilité d’établir une similitude avec la situation nationale.

D’apparence la droite triomphe ce qui n’est pas le cas au plan national.

Avec 52 % d’abstention le conseiller général sortant Lucien Limousin (divers droite) obtient  presque 37 % de suffrages exprimés, Valérie Laupies (FN) 31 % et le Maire UMP 15,5 % soit à eux trois plus de 83 %. Il reste donc moins de 17 % à la gauche. Personne ne nous fera croire qu’en peu de temps la gauche qui a rassemblé jusqu’à 45 % aux élections régionales puissent-être ainsi laminée.

Alors comment expliquer un tel recul ? Selon nous la première raison est dans l’effondrement local du Parti Socialiste dont la crise n’est pas récente mais qui en soutenant une candidature peu crédible, celle de Jean René Soler, s’est sacrifié, du moins pour cette élection. Cela bien entendu dans l’objectif de préparer les municipales prochaines. De 20 % le PS tombe à 10 % a peine ce qui en comptabilisant les voix déja acquises par Soler en 2004 ferait que ce parti a perdu les trois quart de son électorat. Incroyable dans une période ou le PS maintient malgré tout son influence au plan national.

 

Alors ou sont passées ses voix ? On peut se hasarder au raisonnement suivant. Lucien Limousin qui avait obtenu 38 % en 2004 soutenu par l’UMP s’est vu  délesté des 15 % recueilli par le Maire Charles Fabre. Qui a compensé cette perte ? On peut raisonnablement indiquer : une bonne part de l’électorat socialiste (environ 15 %) et de celles qui étaient allées sur la candidature divers droite de Leleu en 2004 (soit 5 %) La partie manquante ayant pu se délayer sur la candidature du FN qui progresse de 8 % par rapportà 2004.

 Seule malgré l’insuffisance du pourcentage acquis, la candidature du Front de gauche à Tarascon peut se prévaloir d’un maintien car le PCF avait obtenu 4.58 % en 2004 et les candidats du Front de gauche (PCF, Parti de Gauche) obtiennent cette fois ci  6,9 % ce qui représente en gros le total des voix PCF et extrême-gauche de 2004.

Pour info, au plan national PCF : 7,9 % et Parti de Gauche : 1 % totalisent 8,9 % ne varient guère du seul résultat du PCF en 2004 soit 7,9 %)

Cela peut il nous satisfaire ? Bien sur que non et cela laisse entière la question : comment la gauche radicale peut-elle s’imposer de telle sorte qu’elle puisse peser pour que la gauche dans sont ensemble, et le PS en particulier, acceptent un programme de vrai changement dans notre pays ?

En définitive le Front de Gauche ne marque pas un bond en avant appréciable ce que ne manqueront pas de noter ceux qui, communistes ou sympathisants communistes, le redoutent le plus. Ce ne sont cependant pas les efforts déployés par les militants qui font défaut. Néammoins malgré la folie abstentionniste du corps électoral d’une part et l’illusion que suscite le FN d’autre part, il y a une petite lueur d’espoir dans ce vote pour le Front de Gauche : la seule force capable d’éclairer un mouvement social qui tôt ou tard va demander des comptes.

Le Front de Gauche est tout de même après ces cantonales la deuxième force politique de gauche, ce qui déjà ne saurait-être sans effet sur les contenus que l’on peut espérer d’un rassemblement de toute la gauche.

Nous y reviendrons !

 

http://regions.france3.fr/elections-cantonales-2011/resultats/

Une réponse à “Cantonales 15 – A Tarascon débacle à gauche”

  1. 27 09 2013
    saidi abdeldeslam (08:12:31) :

    si vre toi sa

Laisser un commentaire




Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus