• Accueil
  • > Cantonales 16 – Choisir ou ne pas choisir ?

Cantonales 16 – Choisir ou ne pas choisir ?

22032011

Après notre analyse précédente des résultats locaux il convient de tenter de définir une position pour le second tour.

Le PCF a pris pour orientation de faire jouer la discipline républicaine qui consiste à soutenir et faire voter le candidat de gauche le mieux placé au second tour. Discipline que réfutent certains représentants des verts qui vont être présents dans des élections ou ils considèrent qu’il n’y a pas de danger de droite ou d’extrème droite de se maintenir face au candidat socialiste ou communiste. Evidemmert dans le “secret espoir” de bénéficier des voix de droite et de déboulonner un communiste ou un socialiste. En politique on le voit le mot élégance n’existe pas.

Avouons que ces amateurs de verdure n’hésitent pas à abandonner la chlorophylle au profit des odeurs nauséabondes de la combine politicienne.

Parrallèlement on nous recommande de faire barrage au FN en votant pour son adversaire de droite là ou la gauche n’est pas présente ce qui est le cas dans notre bonne ville de Tarascon.

Autrement dit entre un Divers Droite et le FN le choix d’un communiste (voire d’un électeur du front de Gauche) serait clair.

A Tarascon la senteur de roses s’est partagée dans des mélanges au gré des vents d’hiver (ou divers, au choix) qui nous ont  valu de mettre en exergue un révolutionnaire devenu réformiste et un conservateur qui ne va pas tarder à l’être aussi lequel,  de surcroit, devrait donc avoir notre préférence sur le diable en personne : une candidate du FN qui ne pourrait-être que viscéralement raciste et xénophobe et un danger pour la République. Mais soyons sérieux au fond il s’agit de choisir entre :

- la stratégie électoraliste d’un divers droite, bénéficiaire des appuis politiques opportunistes et clientélistes résurgents de socio-démocrates locaux voire départementaux, qui a été porteur de  la politique UMP qui met le FN  à hauteur de 15 % dans notre pays et conduit au désespoir les français qui votent pour ce dernier mais aussi ceux qui ne votent pas

ou

- la stratégie de la diversion , du détournement, de l’imposture économique et sociale d’une candidature FN qui affaiblit avant tout la gauche (et non la Droite) et contribue à priver notre pays d’une force capable de répondre demain aux besoins politiques  d’un mouvement social, voie de garage de la contestation grandissante d’une population omnubilée par les épihénomènes de l’immigration, source de craintes et de peurs injustifiées.

Chacun comprendra que ce ne sont pas les personnes que je condamne mais les courants d’idées qu’elles représentent.

Par respect pour tous ceux qui comme moi croient en la possibilité d’une grande politique économique et sociale financée par une juste répartition des richesses, qui espèrent en une entrée dans les luttes sociales et donc citoyennes je ne peux valablement cautionner ni l’une, ni l’autre des deux candidatures imposées au second tour par le système électoral.

Donc ma voix n’ira ni à l’un, ni à l’autre !

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus