• Accueil
  • > DSK 008 : ça commence à puer…

DSK 008 : ça commence à puer…

5072011

p1020623.jpg

La volière…

Mal à l’aise ils le sont tous sur ce plateau de télé animé par Calvi ce lundi :

- Un avocat représentant Christiane Banon qui aurait subit des « avances excessives » de DSK vient nous exposer les raisons de sa plainte tardive contre lui. Est-il convaincant ?

- Des journalistes ou autres spécialistes en affaire judiciaires qui ont tellement parlé qu’il serait intéressant de recueillir tout ce qu’ils ont dit et qui est démenti par l’évolution et les dernières révélations sur ce dossier

Evidemment nous sommes dans une partie de ping-pong apparemment pas très agréable pour l’ancien directeur du FMI et qui même innocenté devra faire face à l’opprobre qui frappe nécessairement toute personne qui se trouve dans sa situation.

Un procureur qui dit avoir été trompé par un témoignage douteux et même mensonger cela n’est pas si courant. Et donc à priori favorable à l’inculpé.

En général un procureur, dans cette position, se laisse aller et cherche à parer sa défaillance : pressions sur la famille de la supposée victime, voire incitation à trouver de nouvelles plaintes si elles peuvent étayer l’accusation, recherche de charges, utilisation et instrumentalisation des médias, etc.

De nombreuses affaires ont révélé en France que le parquet et les enquêteurs (gendarmerie ou police) étaient fort capables de dépasser les limites de l’objectivité pour ne pas perdre la face. Bien qu’instruites en principe à charge et à décharge la plupart des accusations subissent le poids de la recherche privilégiée des charges.

Voila précisément que pour des raisons plutôt obscures surgit cette nouvelle plainte qui fait l’objet du débat de ce lundi dans « c dans l’air ». Décidemment DSK voit son passé revisité et il est fort à parier que l’on ne va pas le lâcher de si tôt. Ce qui est « intéressant » dans cette affaire c’est qu’apparait très clairement que l’on ne se sort pas facilement des engrenages politico-médiatico-judiciaires.

Si en plus, comme le suggèrent certains, il y avait sinon complot mais piège, les citoyens que l’on conditionne pour avoir peur de tout (des jeunes excités de banlieue, des criminels en série, des escrocs, cambrioleurs et voleurs de tous poils, des violeurs et autres psychotiques, etc.) devraient aussi se préoccuper de la menace que pourrait faire peser sur eux le magistrat ou policier inquisiteur qui ne lâche pas son os. Sans omettre tous ces paranos qui font vivre la gent des défenseurs de la veuve et l’orphelin et nourrissent les pigistes en mal de sujets scabreux.

C’est l’arrivée en force des possibilités de régler des comptes par le premier venu. Je l’ai dit et le répète DSK n’incarne pas pour moi la politique dont mon pays à besoin mais sa remise en cause en tant qu’individu, y compris parce qu’il est riche et parait pas être le symbole du désintéressement, n’a pas nécessairement à voir avec ses choix personnels en matière sexuelle. Mais, quasi obligatoirement, il ne pourra se relever des soupçons et accusations qui ont pesé sur lui dans ce domaine, même relaxé ou taxé d’un non lieu. Son intimité étalée sur la place publique, quoiqu’il fasse et dise sera pour les autres un moyen de pression sur le moindre de ses actes.

S’il faut porter un jugement, que ce soit sur cette société qui engendre l’injustice d’abord sociale et frappe l’individu. Des puissants transgressent, certains passent au travers des mailles (le plus grand nombre sans doute) d’autres sont punis et pris en exemple d’une soi disant impartialité de la justice. Cela donne bonne conscience !

Bien entendu les pauvres, les miséreux, dans la plupart des cas perdent tout, ils n’ont pas la fortune personnelle, une position sociale forte pour s’en sortir. Comme ils sont soumis dès leur naissance au risque de l’exclusion et des petits délits globalement on ne leur pardonne pas. Et si d’aventure des jugements sont rendus (comme le permet notre justice) pour leur donner une chance de s’en sortir, le chemin reste difficile et n’a rien à voir avec celui de ceux qui sont riches et puissants !

En fait tout cela alimente le discrédit qui pèse actuellement sur la « classe » politique. Ce sera peut-être un peu plus d’abstentions, peut-être un peu plus de votes pour les extrêmes et une France gouvernée par une minorité à l’électorat apeuré.

A moins qu’il y ait un sursaut républicain ? C’est pour cela que je sors illico afficher pour le Front de Gauche et son candidat Mélenchon, relativement à l’abri de la politique politicienne, comme on dit et surtout porteur d’un programme de nature à inverser les politiques de casse économique et sociale en cours…

Oui vraiment ça pue trop ! Svp un peu de déodorant…

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus