LIDL : Ne pas désarmer contre la fermeture

Posté par jacques LAUPIES le 7 janvier 2011

A deux jours de la fermeture annoncée du Lidl ou en sommes nous ?

La presse a largement rendu compte de la situation et notre action prend une envergure locale plus grande peut-être même ira-t-elle au delà si nécessaire. Les élus dont le Maire, censé représenter sa majorité au Conseil Municipal, les élus d’opposition, le Conseiller Général du Canton se sont exprimés et ne comprennent pas cette fermeture. Ils nous ont tous assurés ne pas avoir été informé du projet. Il aura donc fallu que nous ,usagers ayons tardivement (fin décembre) appris la nouvelle pour que s’expriment une inqiétude et une protestation.

Nous l’avons dit et redit, il est tout à fait scandaleux qu’une fraction importante de la population de notre ville soit privée d’un commerce de ce type dans un quartier qui n’en dispose pas et qui, il faut bien le dire, est tout à fait approprié à ses besoins : prix compétitifs et proximité avec une diversité de produits.

Après avoir sollicicité une entrevue auprès de la direction de cette enseigne à Lunel et confronté à l’absence de notre premier interlocuteur, le responsable chargé du développement, nous avons eu un entretien avec le directeur Régional qui nous a rappelé ce jeudi en fin d’après midi.

Nous lui avons évidemment renouvelé ce que par ailleurs il a pu trouver sur notre Blog, l’incompréhension de la population et la contestation des arguments liés à la rentabilité insuffisante et à des questions de sécurité qui ne seraient pas remplies. Nous lui avons rappelé comme l’indiquent les élus eux-mêmes que la population de ce quartier grandit, qu’elle est diverse et qu’elle offre un potentiel de clientèle non exploité commercialement.

Plus même nous pensons, sans avoir les éléments détaillés de la gestion, que considérer cette surface commerciale en terme de développement devrait au contraire conduire à y investir et non à la supprimer dans l’intérêt même du groupe.

Le maintien de la fermeture, nous en avons la peuve par notre action et celle de tous les pétionnaires, ne se justifie pas et pour le moins nécessite une concertation avant d’être définitivement appliquée. Elle ne peut être réalisée sans qu’une solution de substitution soit trouvée. Nous allons demander à participer à une entrevue prévue ce 11 janvier en Mairie de Tarascon et avons suggéré au directeur lui-même qu’il y participe.

Il importe donc de poursuivre la signature de la pétition, dans toute la zone concernée y compris le centre ville où nous avons constaté que résident beaucoup de clients de ce magasin. Le Comité d’Action contre la fermeture se réunira ce vendredi 35, rue Monge à Tarascon pour décider de l’amplification de l’action engagée.

POURSUIVRE ET AMPLIFIER LA SIGNATURE DE LA PETITION, ALERTER LA POPULATION DES LOCALITES ENVIRONNANTES SI NECESSAIRE, CONSTITUER UNE COORDINATION POUR LA DEFENSE DES CONSOMMATEURS, VOILA QUELQUES AXES DE TRAVAIL QUE NOUS SUGGERONS;

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

LIDL : Après un échange de vues avec la Direction…

Posté par jacques LAUPIES le 5 janvier 2011

Bien qu’avec des moyens limités, compte tenu également de la période de fête, nous avons obtenu pres de 500 signatures contre la fermeture du magasin LIDL. La réunion tenue ce mardi soir a rassemblé ce qui en fait va constituer le comité d’action chargé de tenter des négociations avec la Direction des magasins Lidl, installée à Lunel, et les pouvoirs publics locaux.

Participaient à cette réunion en tant qu’élus invités Monsieur LIMOUSIN, Conseiller Général, Madame Enna DUFOUR, Messieurs Guy CHAPOULIE, Guy CORREARD, Conseillers Municipaux. Ces élus se sont prononcés en faveur du maintien de l’ouverture du magasin.

Une entrevue est actuellement sollicitée aupres du Directeur Régional à Lunel mais celui-ci nous fait savoir par son secrétariat qu’il est indisponible  ce mercredi et ce jeudi. Nous avons donc proposé une rencontre vendredi matin.

 LA PETITION EST A LA DISPOSITION DES PERSONNES DESIRANT LA SIGNER OU LA FAIRE SIGNER.

POUR NOUS JOINDRE TEL 06 45 47 03 90

 

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

LIDL : agir

Posté par jacques LAUPIES le 4 janvier 2011

p1020016.jpg

Des clients pas cotents de la fermeture, plus de 500 ont signé la pétition et il y en aura d’autres !

A ce jour et à quelques heures de l’assemblée générale des pétitionnaires contre la fermeture du LIDL, la direction de ce magasin ainsi que les élus contactés n’ont donné aucun signe afin que soit engagé un dialogue entre eux et les usagers

Nous l’avons dit et répété la fermeture du LIDL envisagée le 8 janvier crée un véritable émoi parmi une population qui va ainsi se trouver privée d’un service élémentaire : s’approvisionner dans de bonnes conditions de prix et de proximité.

Il s’avère que si nous ne pouvons obtenir un entretien pour faire valoir des arguments qui vont dans le sens du maintien de l’ouverture de ce magasin, nous n’aurons que le choix d’amplifier notre action et de la généraliser, ne serait ce que pour placer chacun devant ses responsabilités.

Que ceux qui pensent que nous menons un combat perdu d’avance sachent bien que choisir le camp de la renonciation c’est toujours s’exposer à de nouvelles difficultés si on est usager, des incompréhensions si on est gestionnaire de l’enseigne ou élu.

Comment en effet ignorer ce qui se passe dans ce quartier qui n’a pas besoin de ça et où cohabitent des catégories sociales que l’on ne cesse de dresser les unes contre les autres ? Alors que là, dans cette action, nous constatons, devant la désertification  dans le domaine de la distribution, que la population est prête à se mobiliser dans l’unité et par delà leurs différences sociales, culturelles voire communautaires (je n’aime guère le mot) !

 Une unité à maintenir pour que le combat pour l’ouverture du magasin demeure et se prolonge si nécessaire !

Pour le Comité d’action contre la fermeture  : Jacques LAUPIES

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Maintenir le LIDL ouvert : c’est le simple bon sens !

Posté par jacques LAUPIES le 31 décembre 2010

p1020040.jpg

Pour que le niveau du panier soit suffisant et rentable pour le commerçant il faut aussi que le pouvoir d’achat du client s’améliore.

Le projet de fermeture de LIDL remet à  l’ordre du jour le débat sur le développement du petit commerce à Tarascon.

Certains, parmi lesquels se trouvent des élus et des responsables de l’Union des Commerçants de Tarascon considérent que la fermeture du LIDL va favoriser le petit commerce qui devrait ainsi pouvoir en bénéficier en récupérant la clientèle.

Immédiatement on peut leur rétorquer : « ou sont ces petits commerces et que vont-ils devoir pratiquer comme prix ? »

Se plaindre de la concurrence des grandes surfaces, y compris des superettes qu’elles tentent d’implanter dans les centres villes est fort légitime mais qui s’y est opposé ! Certainement pas ceux qui s’en plaignent le plus, les représentants précisèment des petits commerces dans leurs responsabilités de citoyens et leurs choix politiques. Peu de Maires d’ailleurs, toutes tendances confondues se préoccupent de cette question de l’implantation des grandes surfaces ou de leurs succursales, qu’il est difficile de contester par ailleurs. Ils les subissent y compris sous la pression des consommateurs.

Les choix de société en la matière sont faits depuis longtemps ! Et le petit commerce n’est évidemment pas le bénéficiaire de ces choix. L’installation d’une boutique en centre ville relève de la mission impossible et ne peut espérer  répondre, au coeur de la cité, à la demande importante qui s’exprime. Les charges et l’approvisionnement en marchandises ne sont pas adaptés et conduisent à pratiquer des prix élevés qui ne retiennent pas le consommateur. Lever ces handicaps demanderait une autre conception du petit commerce de proximité et une aide particulière.

Cela étant il faudrait un projet d’aménagement complet en matière d’urbanisation, d’équipements commerciaux d’accueil et de distribution, voire dans le domaine du tourisme.

Force est, devant les inerties passées (et présentes) en ce domaine (qui frappent d’ailleurs de nombreuses localités de l’importance de Tarascon) de raisonner en fonction de l’existant et préserver ce qu’il en reste de positif.

Ici nous agissons en consommateurs confrontés à la désertification commerciale de tout un quartier et des quartiers l’entourant.

La distribution des produits alimentaires et d’entretien est assurée par le magasin LIDL. Cette enseigne n’a rien de philantropique, comme pour tout commerçant, mais elle rend malgré tout un service et fait bénéficier de ses prestations, de manière convenable, à une population très diverse. Une partie est durement frappées par les bas salaires et, ce qui est fréquent parmi les jeunes, d’absence de revenus. Lorsque la solvabilité est suffisante tout n’est pas réglé car il y a l’âge des usagers, l’absence de moyens de transport individuel, qui exigent la proximité commerciale.

L’unanimité avec laquelle est signée la pétition, les encouragements reçus de la population qui dans sa globalité nous remercie d’une action engagée par simple bon sens devant l’irrespect dont sont victimes des clients fidèles, devrait faire réfléchir les dirigeants de cette entreprise du point de vue même de l’eurs intérêts commerciaux.

Cela concerne également les élus locaux qui sont confrontés là, à un réel problème qui perturbe un quartier déjà éprouvé. En plein développement ce secteur de la ville demande l’appui de tous ceux qui sont en responsabilité privée ou publique.

NOUS PRECONISONS DANS L’IMMEDIAT ME MAINTIEN DU LIDL OUVERT ET L’AMORCE D’UNE DISCUSSION TRIPARTITE DIRECTION DE LIDL/ELUS LOCAUX/COMITE REPRESENTANT LES PETITIONNAIRES. L’OBJECTIF ETANT DE PRESERVER DURABLEMENT LA DISTRIBUTION A PARTIR DE CE MAGASIN.

Certes l’exploitant décide mais peut-il le faire sans tenir compte de milliers d’usagers réels et potentiels ?
.

 

 

 

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

LIDL : Après un échange de vues avec la Direction…

Posté par jacques LAUPIES le 29 décembre 2010

Nous avons contacté téléphoniquement la Direction des Magasins LIDL à LUNEL.

A la suite d’un entretien avec le Directeur, chargé du développement de cette enseigne, divers arguments ont été développés par lui dont le principal est la rentabilité insuffisante auquel s’ajouteraient des problèmes de sécurité.

Bien entendu nous avons souligné que cela devait-être examiné mais qu’il fallait tenir compte du préjudice que l’ensemble de la population du quartier et de ceux qui l’environnent, va subir. Ce responsable nous a indiqué qu’il en était conscient mais que l’impact social et économique de la fermeture devait être aussi examiné par les pouvoirs publics locaux qui jusqu’ici ne s’étaient pas manifestés.

Une réunion est prévue début janvier avec le Maire de Tarascon. Si celui-ci nous en confirme la tenue nous lui ferons part de notre souci d’y participer au nom des signataires de la pétition dont nous avons pris l’initiative et qui recueille un succès indiscutable. Par ailleurs nous avons invité les élus locaux à participer à une réunion qui doit se tenir mardi 4 janvier 2011 à la Salle Malraux

Nous demandons que dans un premier temps la date de fermeture soit repoussée et que des discussions soient engagées entre Usagers, Mairie et Direction de LIDL pour trouver une issue. Nous pensons que cela est possible avec un peu de bonne volonté d’autant que même d’un point de vue strictement commercial un tel quartier dans son étendu et son extension en logements à proximité offre de nouvelles perspectives.

Mais que l’on ne s’y trompe la population a son mot à dire et il importe pour l’instant de poursuivre la signature de la pétition.

Quant à nous, nous restons disponible pour faire en sorte qu’en 2011 les clients de LIDL gardent « leur magasin » et soient même plus nombreux à le fréquenter.

Pour le comité : Jacques LAUPIES

 

 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

LIDL : Poursuivre l’action

Posté par jacques LAUPIES le 25 décembre 2010

La Direction de ce magasin prévoit la fermeture le 8 janvier 2011.

L’émoi provoqué par cette décision est grand. Tel celui de ce retraité qui nous a posté la signature de la pétition indiquant : « Sans le LIDL des Ferrages : plus de sorties, plus de courses, les autres magasins sont trop loin à pieds. Comment dire à ces Messieurs, on en a marre de demander de l’aide aux enfants qui n’ont plus le temps »

Et il n’est pas le seul, en 5 heures de présence devant le magasin nous avons récolté 200 signatures. Nul doute que ce chiffre aurait été multiplié si le temps nous  avait été donné d’être présents plus souvent.

Malgré l’entêtement de la Direction et, il faut le dire l’inexistence des élus locaux concernés qui ont laissé faire cela sans réagir, nous devons amplifier l’action. Nous tenons à la disposition des habitants du quartier et de ceux qui ailleurs veulent apporter leur soutien des listes de pétitions.

Ce problème dans sa dimension locale atteste que nous vivons dans une société ou de plus en plus sont ignorées nos seulement les plus défavorisés mais des catégories diverses de la population à qui l’on refuse de prendre en compte les services qu’ils sont en droit de réclamer.

A cela il n’ya qu’une réponse, dénoncer et ne pas laisser faire ! Ne pas rester inactif : les protestations quelles qu’en soient les issues finissent toujours par secouer ceux qui font preuve d’indifférence.

Chacun va devoir prendre ses responsabilités. Il faut un magasin de ce type dans le quartier qui est démuni :  la route de Maillane lotissements, les Ferrages, le Centre ville, La Fraternité, les Bds Gambetta et Itam, etc.

Pour le Comité d’Action contre la Fermeture.

Jacques LAUPIES

Lundi entre 18 ET 20 H00 nous prendrons de nouvelles dispositions. Réunion au local de la rue Monge N° 35

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Louise Ducci nous a quittés

Posté par jacques LAUPIES le 24 décembre 2010

p1020030.jpg 

Deux drapeaux semblables et une assistance nombreuse l’ont accompagnée.

A  l’issue d’une longue maladie, l’annonce de son décès reçue hier nous a profondément attristés.

Le temps nous sépare de nos amis sans que nous nous en rendions vraiment compte parfois. Cela prend un aspect définitif quand survient l’issue fatale.

Louise Ducci après une longue carrière d’enseignante à Tarascon ou sa chaleureuse présence a laissé un souvenir a tous ceux qui l’ont côtoyée,  vivait à Chateaurenard sa ville d’origine.

Pour ce qui nous concerne nous étions liés par un même idéal partagé parfois avec des différences mais qui jamais ne fit ombre sur notre amitié. Louise était communiste,  profondément convaincue que notre vision du monde pour demain triompherait et nous arracherait aux contradictions de sociétés ou comme l’on disait souvent : l’homme est un loup pour l’homme.

A  chacune  de nos trop rares rencontres, cela devenait rituel, elle me faisait part de son attachement aux grands principes du « marxisme-léninisme » dont elle considérait que le Parti communiste se démarquait trop. Nous n’étions pas d’accord sur la meilleure façon  de défendre notre idéal, sur les moyens, sur la stratégie sur la conception de ce Parti auquel elle avait contribué à donner vie de manière très forte, lorsque nous militions au sein de la section de Tarascon.

Mais nous avions ensembles ce souci de contribuer à permettre, à ceux qui souffrent de ce système ou seul prévaut le profit d’une poignée, d’avoir un jour leur mot à dire dans l’administration des choses. Et Louise toujours engagée « à la base » comme elle me disait donnait beaucoup de son énergie pour expliquer et agir selon sa conception du militantisme communiste.

Si elle était là près de moi je continuerais sans doute à lui dire que le contexte dans lequel nous devons mener le combat contre le libéralisme économique (entendez le capitalisme) doit s’enrichir du passé avec ses erreurs et aussi ses réussites  (dont la plus importante est d’avoir contribué à des émancipations que l’histoire ne pourra ignorer)

Son esprit était  contestataire au sein de la famille communiste et d’une gauche  divisée parce que pénétrée des idées d’une social démocratie hésitante devant les grandes réformes à réaliser et des extrémismes niant les nécessaires étapes de rassemblement pour y parvenir. Cela l’amenait à me soutenir que les communistes du PCF – et leurs dirigeants – ne sont plus à la hauteur du combat pour le socialisme réel.

Nous en resterions sûrement là, sur cette analyse  un peu différente.  Mais notre amitié finalement avait besoin de faire se rencontrer cette différences dans une démarche pour atteindre, bien à contre courant hélas, ce que souhaitent cependant des millions de gens : la justice sociale dans une république sociale.

Louise pardonne moi d’être là seul, à interpréter et à mettre des mots que peut-être tu me demanderais de rectifier.

Une chose est sûre cependant,  tu vas nous manquer.

PS – une erreur s’était glissée dans le titre de cet article, veuillez nous en excuser.

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

LIDL : SUITE

Posté par jacques LAUPIES le 22 décembre 2010

Nous avons demandé une entrevue au Maire de Tarascon afin qu’il soutienne la population de ce quartier menacée d’être privé de commerce.

Mais c’est en accentuant la pression sur le groupe LIDL, avec l’appui des élus que nous pouvons avoir gain de cause.

Signez et faites signer la pétition. Rejoignez nous pour développer cette action !

Nous vous tiendons au courant de nos démarches !

Pour le comité d’Action Contre la Fermeture du LIDL : Jacques LAUPIES

Lire la suite… »

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

LIDL : SUITE

Posté par jacques LAUPIES le 20 décembre 2010

Notre initiative de pétition concernant l’opposition à la fermeture du magasin LIDL connait un succès et une approbation quasi unanime dans le quartier concerné,  mais également au-delà, car chacun comprend bien la gène que procurerait la disparition de ce commerce. 

Par delà les aspects de rentabilité insuffisante ou autre argument que pourraient avancer les dirigeants de la Société  concernée, il y a pour les résidents de ce quartier, notamment pour les ménagères (dont un grand nombre de personnes âgées) la disparition d’un véritable service qui concerne la vie de tous les jours. 

Il s’avère que ce magasin jouit d’un taux de fréquentation qui est, nous a-t-on dit, supérieur à son homologue de la route d’Avignon, sauf que le panier moyen d’achat serait d’une valeur inférieure. Ce qui revient à dire : si vous n’êtes pas assez riches  allez vous servir ailleurs ! Prenez votre voiture si vous en avez une et le bus si vous le pouvez ! 

C’est proprement inadmissible et qui plus est économiquement stupide (il y aura en plus des pertes d’emplois) même du point de vue des commerçants concernés. 

Ce n’est pas ainsi que l’on règle les effets déjà néfastes de la  crise actuelle. 

IL FAUT DONC REAGIR : Pour ce faire nous appelons à accentuer la popularisation de notre action, à la signature de la pétition, à la constitution d’un Comité de Soutien d’Usagers, à l’intervention des pouvoirs publics. 

Une pétition, sous forme de liste, établie au nom du comité de soutien dont l’indépendance et la neutralité doit-être de règle de manière à respecter les différentes opinions, sera à la disposition de toutes celles et ceux qui veulent contribuer à cette campagne pour le maintien de l’ouverture de ce magasin. 

Si parmi les nombreux signataires de la pétition des personnes veulent se joindre au Comité de soutien contre la fermeture peuvent nous contacter au 06 45 47 03 90 ou au 06 83 90 42 99. 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

Pour le maintien du magasin LIDL

Posté par jacques LAUPIES le 18 décembre 2010

p1020017.jpg 

 A la suite de notre information alertant sur le risque de fermeture du magasin LIDL de la route de Maillane,  visiblement prévue début janvier, des militants communistes de la Section de Tarascon du PCF reprenant le texte que nous avons publié ici même, ont fait signer une pétition demandant le maintien de l’ouverture.  Au bout de deux heures de présence devant le magasin environ une centaine de signatures étaient recueillies. La quasi unanimité des clients allant faire leurs achats ont signé et se sont ainsi déclarés totalement solidaires de cette initiative. 

En effet tout le monde trouve cette décision aberrante : des personnes âgées ne disposant d’aucun véhicule, des ménagères, toutes sortes de catégories de la population du quartier souvent dans l’impossibilité de se déplacer mais également des tarasconnais des différents quartiers de la ville qui apprécient ce type de commerce pour des raisons purement budgétaires. Parfois même ce sont des clients venant de l’extérieur (campagnes et villages environnants) ce qui témoigne des capacités commerciales de cette enseigne. 

La direction a tenté de dissuader de faire signer la pétition sans effet bien sur. Il apparait que la fermeture s’est préparée quasiment dans le secret. Des questions demeurent : que se passerait-il en l’occcurence. Aucun autre commerce n’est semble-t-il prévu. Et si, tel était le cas, on peut tout craindre car les prix pratiqués par le commerces du centre ville, y compris en grande surface ou en succursale de grandes chaînes de distribution – Casino et Super U – déjà élevés, se verraient sans concurrence. 

Cette fermeture entrainerait la disparition d’au moins 6 emplois.

Bilan complètement négatif pour les tarasconnais dans leur ensemble même pour ceux qui ne sont pas clients de ce magasin.

  Nous avons alerté l’Union Locale CGT pour qu’elle soutienne notre action et nous demandons d’amplifier la signature de la pétition qu’il est possible de retourner à l’adresse ci-dessous.

Nous allons demander à la municipalité d’intervenir pour le maintien de l’ouverture. 

Les organismes et particuliers souhaitant soutenir cette initiative peuvent de joindre à nous : 

 SOUTIEN POUR EXIGER LE MAINTIEN DE L’OUVERTURE DU MAGASIN LIDL DE LA ROUTE DE MAILLANE 

35, RUE MONGE – 13150 TARASCON 

Publié dans POLITIQUE | Commentaires fermés

1...263264265266267...281
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus