• Accueil
  • > Côte d’Ivoire 1 – Souvenirs

Côte d’Ivoire 1 – Souvenirs

Mon voyage en Côte d’Ivoire remonte déjà à plus d’une vingtaine d’années. Je m’étais rendu dans ce pays dans l’espoir de développer une coopération sur le plan touristique. J’étais accompagné par mon épouse et un collaborateur recruté à Paris et qui fut déterminant dans l’initiative et l’organisation de ce voyage.

Ce voyage qui était destiné à découvrir ce pays avait également été motivé par une tentative de mise en place d’un tourisme « humanitaire » dont à  l’époque on parlait beaucoup moins qu’aujourd’hui et cela bien entendu dans le cadre d’une structure de tourisme social. Parallèlement j’espérais pouvoir associer des Mutuelles er des Comités d’Entreprise  à la création d’un centre médical.

J’ai donc eu l’occasion d’apprécier  les besoins des populations à partir de relations établies à Paris qui me mirent en contact avec des responsables locaux. Ces besoins étaient grands, énormes, surtout dans les villages (pas nécessairement éloignés des grandes villes) ou régnait une pauvreté qui nous suffoquât malgré les avertissements que l’on nous avait  prodigué. Je suppose que rien n’a changé sur ce plan là.

Je trouvais très contrastée la vie dans des villes comme Abidjan ou  certes le dénuement existe mais côtoie parfois une certaine aisance dans des couches moyennes relativement aisées

Arrivé à l’aéroport d’Abidjan  notre compagnon ivoirien avait organisé un accueil hors des files d’attente des douanes et préparé une réception évidemment disproportionnée avec ce que nous représentions. Au demeurant nous avons trouvé tous trois cet accueil fort chaleureux et sympathique.

Puis nous voilà devant l’aéroport, plongés dans une atmosphère  très agréable. Jai toujours apprécié la tiédeur  des soirées tropicale d’où se dégage souvent une certaine moiteur. Embarqué dans un taxi nous nous retrouvons au beau milieu d’un quartier très populaire. Evidemment la présence de notre ami  ivoirien en la circonstance était plutôt réconfortante.

 En Cote d’Ivoire comme dans de nombreux pays africains sans doute, le touriste qui débarque hors des moyens traditionnels d’accueil (autobus de grand tourisme, hôtels étoilés, guides professionnels) et se trouve plongé dans le cœur des  vieux quartiers, a besoin d’être rassuré et entouré.

Peut-être est-ce là une conséquence d’un état d’esprit que font naitre des craintes superficielles toujours présentes dans un environnement ou l’on se sent étranger. Toujours est-il qu’être seul ou en si petit groupe, parmi ce genre de population  est une situation à  laquelle je n’étais pas habitué sauf à l’occasion de quelque soirée parisienne ou se réunissait la communauté ivoirienne et dans d’autres voyages.

Mais que l’on me comprenne bien dans chacune de ces situations dans lesquelles je m’étais trouvé soit au Maghreb, au Mexique ou au Viet Nam, le désir d’amitié, le besoin  d’être connu de mes hôtes, d’échanger et peut-être de me rendre utile, effaçaient  toutes les appréhensions que font naitre parfois les différences. Différences sociales criantes, différences culturelles parfois  déroutantes  mais tellement compensées par le désir de mes hôtes de m’être agréable.

Je n’ai, à mon grand regret, jamais été un voyageur véritable mais le peu de mes  quelques pérégrinations, m’a appris que les hommes à quelque continent qu’ils appartiennent se ressemblent  étonnamment et considérablement par delà ces différences qu’on leur attribue, réelles mais tellement secondaires (tailles des corps, formes des visages, couleurs de peau, coutumes, etc.)

(à suivre)

Une Réponse à “Côte d’Ivoire 1 – Souvenirs”

  1. Roldan Klohi dit :

    Bonjour ! Je suis Ivoirien. A vous lire, je ressens que ce pays ne vous a pas laissé indifférent !

    Dernière publication sur L'odyssée de l'écrit ! : Jour 1132: Mercredi 27-08-2014

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus